Football/Togo-Eperviers : un parlementaire se prononce sur la convocation de Elom Nyavedji, un joueur sans club

0
472

Par René DOKOU le 1er Octobre 2021

(IMPARTIAL ACTU)- Le sélectionneur des éperviers du Togo, Paulo Duarte a rendu publique, jeudi en conférence de presse, la liste des 26 joueurs convoqués pour la double confrontation contre le Congo Brazzaville. Les matches auront lieu les 9 et 12 octobre à Lomé puis à Brazzaville et s’inscrivent dans le cadre des éliminatoires de la coupe du monde 2022.

On retrouve dans cette liste les retours de deux cadors de la sélection nationale à savoir Alaixys Romao dont la convocation  fait l’unanimité et celui de Floyd Ayité absent lors des précédentes convocations pour cause de blessure. Au même moment, une convocation à fait couler beaucoup de salives et d’encres. Il s’agit de celle de Elom Nyavédji, qui actuellement sans club, mais qui est pourtant convoqué par le technicien Portugais.

De fait, Paulo Duarte a été clair à son arrivée à la tête des éperviers quiconque n’a pas de club en un instant « T », ne peut être appelé en sélection nationale togolaise sous sa houlette. Les règles sont faites mais il y a aussi des exceptions. Nyavedji est donc cette exception, puisque épris par son talent, l’ancien coach de Primeiro Agosto à dérogé a un principe qu’il a lui-même établi.

« Nyavedji est trop talentuex et il va très vite. Je ne veux pas contribuer à tuer ce talent. On doit lui donner le temps de jeu nécessaire pour l’aider à trouver rapidement un club », a argué Paulo Duarte au sortir de la conférence de presse jeudi.

L’honorable Fiacre Atsou épouse la vision de Paulo Duarte

L’honorable Fiacre Atsou, ne comprend pas la réaction de ceux qui dézinguent la convocation du jeune prodige. L’homme un surpris par la réaction des contestataires se pose d’abord des questions dans l’une de ses publications.

” Depuis, je lis partout qu’on ne doit pas le convoquer en sélection parce qu’il est sans club. Mais est ce que le joueur est en forme actuellement ? Donne-t-il un rendement mieux que ceux qui sont dans les clubs en Iraq ou même dans certains clubs en Europe ? “, s’interroge-t-il avant d’inviter le public sportif de soutenir le jeune joueur que de voir sur un mauvais angle sa convocation.

” De grâce, encourageons ce joueur à faire de plus belles prestations pour vite trouver un club qui lui ressemble, plutôt que de critiquer ce choix qui peut démoraliser le joueur”, a t-il ajouté.

Pour le parlementaire, le football togolais souffre d’un mal profond ” qu’on doit prendre du temps pour guérir”.

Pour lui, il nous faut une vraie politique footballistique.

“On ne peut pas avoir de bons joueurs si on n’a pas des infrastructures adaptées et des centres de formation de football. Il faut des dirigeants qui savent pourquoi on les a choisis et non des gens qui viennent remplir leurs poches et chambouler tout”, s’insurge-t-il.

Sans passer par quatre-chemins avant de dire que les ” vautours qui rôdent autour de la fédération et qui font dans le clientélisme des joueurs doivent être dégagés“

Avant qu’il ne soit trop tard, l’honorable suggère qu’il est important de réformer le football togolais en suivant l’exemple des voisins.

“Sinon, à l’allure où vont les choses, on dirait que des gens (dans l’ombre) font du plaidoyer pour leurs joueurs et une fois qu’ils ne sont pas convoqués en sélection, la guerre commence. Elom Nyavedji , force à toi. Bonne chance Les Éperviers Du Togo, a-t-il conclu

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here