PSG: Hatem Ben Arfa chez les Gones la saison prochaine?

0
575
Hatem Ben Arfa (nice)

Publié par Impartial Actu le 31 mars 2018.

Sans surprise, Hatem Ben Arfa quittera le Paris Saint-Germain à l’issue de son contrat, qui expire en juin prochain. Alors qu’il n’a pas disputé le moindre match depuis un an, le milieu offensif ne souhaite pas se précipiter concernant son futur choix de club. Et il se veut exigeant pour ne pas perdre plus de temps.

Ben Arfa est exigeant pour son avenir. Le calvaire sportif d’Hatem Ben Arfa (31 ans) va prendre fin dans quelques semaines. Définitivement écarté au Paris Saint-Germain depuis un an, le milieu offensif va quitter son club de coeur à l’issue de son contrat, en juin prochain.

Le moment venu pour le natif de Clamart de débuter une nouvelle aventure afin de s’épanouir et d’oublier ses 18 derniers mois dans la capitale. Nice, Turquie, Grèce et Chine hors-course Au micro d’Eurosport, son fidèle conseiller Michel Ouazine a lancé quelques pistes concernant le futur de Ben Arfa.

Où tout du moins, il a mis fin à certaines rumeurs persistantes à ce sujet. Premièrement, un retour à Nice, où il a évolué lors de la saison 2015-2016, n’est pas d’actualité. Avec l’éventuel départ de Jean-Pierre Rivère, difficile de voir le Parisien rallier de nouveau le Gym.

Secondement, l’international tricolore ne rejoindra pas non plus des destinations dites exotiques où son nom a circulé ces derniers mois. La Turquie, par exemple. Besiktas et Fenerbahçe, qui ont longtemps fait le forcing pour l’accueillir, savent à quoi s’en tenir. Même chose pour la Grèce ou encore la Chine, où de nombreuses formations suivent de près sa situation.

Lyon, une option pour Ben Arfa L’homme d’affaires a également précisé que Ben Arfa privilégiera son épanouissement personnel à l’aspect financier, lui qui a préféré aller jusqu’au bout de son contrat à Paris, mettant le sportif de côté cette saison. De ce fait, le joueur passé par l’Olympique de Marseille ne ferme pas la porte à son club formateur, l’Olympique Lyonnais. Cela tombe bien, Jean-Michel Aulas n’est pas contre le retour de son ancien protégé au bercail…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here