Abass Kaboua, « Jean Paul Oumolou a été bel et bien arrêté à Lomé par les éléments du SCRIC »

0
738

Par René DOKOU, le 18 novembre 2021

(IMPARTIAL ACTU)-Si l’arrestation du sieur Oumolou Jean Paul, ambassadeur du président de champ maïs, étonne certains leader de l’opposition notamment ceux de la DMK, ce n’est pas le cas chez le président du Mouvement des Républicains Centristes (MRC), Abass Kaboua. Intervenu sur une chaîne de télévision le mardi 16 Novembre, l’opposant estime que cette arrestation a sa raison d’être.

Arrêté à Lomé le 4 Novembre 2021, Jean Paul Oumolou, activiste politique et membre actif de la Dynamique Monseigneur Kpodzro est accusé selon les autorités togolaises, d’appel au peuple et à l’armée à l’insurrection, de diffusion de fausses nouvelles, d’apologie du crime et d’outrage à autorité publique et d’insultes contre les autorités. Après c’est quatre chefs d’accusation contre la personne de Oumolou, le député Abass Kaboua estime qu’il y aurait d’autres qui sont en téléchargement.

Puisque selon lui, la polémique qui s’est installée par rapport au lieu exact de l’arrestation de ce dernier n’a pas raison d’être. Le député de Danyi a rejeté cette information, et affirme que le Ghana serait en train de préparer une plainte contre lui.

« Il a été bel et bien arrêté à Lomé par les éléments du SCRIC », dit-il. En ajoutant que « Le gouvernement veut qu’on apporte les preuves que des agents (togolais) sont rentrés illégalement sur leur territoire pour kidnapper Jean Paul Oumolou ».

Selon lui, Jean Paul Oumolou ne devrait pas fouler le sol togolais en tout cas pas pour l’instant, vue ses propos souvent diffamatoires et insultes contre les autorités et surtout pour le fait qu’il est un réfugié politique sous protection du Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés.

« Jean Paul Oumolou, est un réfugié politique et il a les papiers du HCR dans sa poche. Un réfugié politique sous protection des Nations unies ne devrait même pas être au Togo où il dit être persécuté, même pas son cadavre », a martèle l’opposant, insisté. Avant de poursuivre que

Ce type (Oumolou) peut même être poursuivi par les nations unies parce qu’il ne devrait plus mettre pied au Togo puisqu’il s’est fait protégé par le HCR »

Le Président du MRC pense que les charges contre l’activiste sont assez lourdes qu’il plaint même sa défense. “Il est mal barré” dit-il.

Décidément, le député et président du Mouvement des Républicains Centristes (MRC), Abass Kaboua ne porte pas dans son cœur Jean Paul Oumolou de la DMK

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here