Acte 2 du tournoi de Lutte des jeunes: Les trois meilleurs athlètes de la première phase détectés.

0
314

Par Impartial Actu le 09 Septembre 2019.

(IMPARTIAL ACTU)- La première phase de la deuxième édition du tournoi de Lutte des jeunes, s’est  déroulée samedi 07 septembre au centre olympafrica de Lomé en présence du président du comité National olympique (CNO-Togo), Azad Kélani Bayor et du directeur technique national de la fédération togolaise du lutte ainsi que d’autres Personnalités en charge du sport au Togo.

Pour cette première phase, trois catégories de jeunes lutteurs ont eu à compétir. Il s’agit de la catégorie des minimes, des benjamins, et des cadets. Après de rudes empoignades des quarts et demi-finales, deux athlètes ont été retenus dans chaque catégorie pour la grande finale.

Chez les minimes, Abélé Pinao, a battu Aketa André, Après un duel sans merci, et s’adjuge le trophée mis en jeu dans cette catégorie.
Dans la catégorie des benjamins, c’est Sité René qui enlève la phase 1 du tournoi devant Peleï Blaise, son adversaire du jour.
Toujours en finale mais cette fois-ci chez les cadets l’opposition était entre Egbare Lonwazou à Peweli samtou. Les deux athlètes ont livré la finale de leur vie. Un duel qui avait tenu en haleine le public, ayant effectué le déplacement du centre Olympafrica de Lomé.

Une confrontation sans merci, qui a duré les 2×2 minutes, mais qui en fin de compte, tourne à l’avantage de Egbaré Lonwazou qui a damé les pions à son adversaire en enlevant le trophée mis en jeu.

Le président du comité national olympique du Togo, Azad Kélani Bayor a félicité les organisateurs de ce tournoi qui rentre dans le plan directeur de son instance.

« Le CNO a pour vocation de sponsoriser des activités, de faire en sorte que tout le monde de n’importe quel âge puisse se mettre en activité sportive. C’est ça notre rôle en acceptant l’organisation de ce tournoi qui à mon humble avis s’est très bien passé. C’est une belle initiative et on ne peut qu’encourager les organisateurs, pour avoir prêter tout leurs sens à cette organisation réussie. Ça répond parfaitement à notre vocation au niveau du comité », a-t-il laissé entendre.

Pour Esso-rouram zakari, directeur technique national de la fédération togolaise de Lutte, le but visé par ce tournoi est de dénicher des talents pour participer à des compétitions sur l’échiquier international.

« L’objectif de ce tournoi c’est d’avoir trois(3) bons jeunes pour les envoyer au centre Olympafrica de la côte d’Ivoire, où ils assisteront à des entraînements pendant trois ans afin qu’ils participent aux jeux Africains de jeunes, Dakar en 2022. Donc je penses que le niveau de cette première phase du tournoi est acceptable parce qu’on a pu détecté de très bons talents et nous prions pour qu’à la seconde phase ça puisse marcher comme la première pour qu’on puisse associer les meilleurs et travailler pour dégager les 3 champions qu’on pourra envoyer à l’extérieur », a-t’il indiqué.

Pour l’heure, les trois champions ont encore du chemin à faire car ils auront à faire face aux trois autres qui seront détectés à l’issue de la la seconde phase.

Ben TCHAA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here