Agriculture : 66 coopératives bénéficiaires du projet PEFARD à l’école de la « GAGE COOPÉRATIVE »

1
428

Par Impartial Actu le 16 Juin 2020

(IMPARTIAL ACTU)- Une session de formation des formateurs des coopératives sur, la gouvernance administrative et gestion économique d’une coopérative (GAGE COOPÉRATIVE), a ouvert mardi ses portes à Atakpamé (161,4 km au nord de Lomé) dans la région des plateaux. Initiative du projet de Promotion des exploitations familiales productrices de maïs et du soja pour des revenus durables dans la région des Plateaux (PEFARD), l’atelier se tient du 16 au 20 juin 2020, et vise un objectif à trois aspects fondamentaux.

Il s’agit d’abord de favoriser le développement d’exploitations familiales agroécologiques de maïs-soja dans la zone (région des plateaux). Ce qui permettra à accroître la productivité de 25% en moyenne au niveau des exploitations familiales de maïs et de soja appuyées par le projet.

De Promouvoir, ensuite la gouvernance partagée et inclusive des ressources naturelles dans la région des plateaux. Pour ce faire, un dispositif de gouvernance partagée et inclusive des ressources naturelles opérationnel est attendu dans chaque village touché.

Et enfin accroitre de façon durable les revenus des exploitants familiaux par le développement. Le principal résultat attendu à ce niveau est de faire de telle sorte que Les maïs et soja, issus des pratiques agroécologiques, soient valorisés et vendus à prix rémunérateurs.

Des résultats qui ne sauraient être atteints, sans une compétence et une capacité à interagir des responsables et/ou membres des coopératives. Raison pour laquelle, selon certains spécialistes du domaine, cet atelier de cinq (05) jours et qui est à son premier jour ce mardi 16 juin, vient à point nommé.

Ainsi la session va contribuer au renforcement des capacités des soixante-six (66) coopératives, bénéficiaires du projet PEFARD. Ce renforcement des 66 coopératives cibles du PEFARD est envisagé à travers deux sous-activités à savoir : (i) : Former 66 coopératives sur la gouvernance administrative et la gestion économique ; et (ii) : Fournir à 66 coopératives une assistance en gouvernance administrative et gestion économique.

« Par le biais d’une consultation restreinte, le CED a recruté une expertise externe pour accompagner l’équipe projet PEFARD dans la Formation des 66 coopératives en gestion administrative et économique. La mission du consultant s’étend sur la période allant du 1er Juin 2020 au 31 août 2020. Elle vise deux objectifs spécifiques à travers quatre résultats », indique Thierry Cohomlan DOSSOU Consultant.

En effet pendant cinq (05) jours, la formation va s’articuler autour d’un premier objectif qui vise à créer un Pool de compétences spécialisées en formation et éducation coopération. Lequel pool de compétences, va regrouper vingt (20) personnes du PEFARD en formation, éducation, gestion et développement d’une coopérative. Ce qui facilitera sans nul doute à améliorer les capacités de l’équipe PEFARD et membres du C.SEPT en suivi-accompagnement d’une coopérative et les indicateurs de performance coopérative

Le second objectif à atteindre dans le cadre de cet atelier, est de renforcer les capacités institutionnelles et organisationnelles des coopératives et leur faitière. Le leitmotiv de cet aspect est d’obtenir une existence effective de 48 coopératives de CMA-PEF producteurs de soja et maïs agroécologiques cibles du PEFARD disposant chacune d’un plan stratégique. Mais également de l’existence de 02 réseaux de coopératives de CMA-PEF producteurs de soja et maïs agroécologiques cibles du PEFARD disposant chacun d’un plan stratégique.

Dans le cadre de la mise en œuvre de cette mission, M. Thierry Cohomlan DOSSOU Consultant, estime qu’une approche méthodologique globale, est mise sur pied.

« La mission sera conduite dans une logique de transfert de compétences en gouvernance administrative et gestion économique coopérative (GAGE) et en développement stratégique d’une coopérative. Elle sera déroulée en quatre (4) grandes phases que sont : (i) Formation des formateurs en GAGE ; (ii) Formation des membres des 67 coopératives cibles du PEFARD en GAGE Coopérative ; (iii) Appui aux 67 coopératives pour l’élaboration participative de leur Plan Stratégique Coopératif ; et (iv) Appui aux 67 coopératives pour la structuration en faitières de coopératives. Pour ce faire, l’approche globale sera un processus participatif d’éducation et de formation des formateurs en GAGE Coopérative et développement stratégique d’une coopérative. Elle sera développée avec une approche participative qui combinera l’andragogie et la pédagogie afin d’améliorer les savoirs, perceptions, pratiques et attitudes des bénéficiaires à la lumière des objectifs et résultats attendus de la mission. Cette approche méthodologique duale sera un processus participatif conduit avec une méthodologie participative qui associera le METAPLAN et les outils de la MARP. Elle est soutenue par des principes méthodologiques précis qui garantissent l’effectivité et l’efficacité des activités et surtout la fiabilité et l’irréfutabilité des résultats », a-t-il déballé.

Avant d’ajouter « Le Consultant se positionnera dans un rôle de Formateur-Facilitateur pour amener chaque participant à s’approprier les manuels de formation et les différents outils associés puis développer des aptitudes personnelles de mise en pratique ».

Il convient de rappeler que les échanges et discussions directs entre les participants seront privilégiés au cours des travaux de cette rencontre, afin d’assurer la compréhension et l’harmonisation des connaissances sur les savoirs, les bonnes pratiques et les attitudes appropriées dans le processus d’appui à la structuration, de formation, d’éducation et d’évaluation des performances des coopératives sur le terrain. La mission durera théoriquement 60 jours et chaque phase sera exécutée avec une approche spécifique.

Financé par l’Agence Régionale de l’Agriculture et l’Alimentation (ARAA) et l’Agence Française de Développement (AFD), le PEFARD est une initiative conjointe des ONGs Centre pour l’Ecologie et le Développement (CED), Coopération d’Appui de Développement Intégral au Togo (CADI-Togo) et l’Organisation paysanne Mouvement Alliance Paysanne du Togo (MAPTO), toutes regroupées sous la dénomination « Consortium Solidarité pour l’Epanouissement du Paysan Togolais » (C-SEPT).

Le projet est exécuté dans les plateaux plus précisément dans les préfectures de l’Ogou, Haho, Moyen Mono et de l’Est Mono pour la spécificité des produits agricoles dominants et cultivés dans ces milieux notamment le maïs et le soja, que sont les cultures cibles du projet.

Officiellement lancé le 03 octobre 2019, le projet PEFARD vise à contribuer au renforcement de la sécurité alimentaire au Togo par la promotion de l’agroécologie dans les exploitations familiales agricoles.

Marcel Cassanova.

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour Monsieur,
    Il y a une erreur grave dans votre Publication sur le PEFARD.
    Le Coordonnateur du PEFARD est Monsieur Komla ADANLESSOSSI, Directeur Exécutif de CED, Chef de File du Consortium SEPT
    Thierry Cohomlan DOSSOU est le Consultant Formateur en GAGE COOPÉRATIVE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here