Agriculture : le Togo peut compter sur l’appui du fonds Khalifa.

0
359

Par Impartial Actu le 20 Février 2020.

(IMPARTIAL ACTU)- L’agriculture occupe une place importante au cœur de l’économie togolaise. Elle occupe plus de 70% de la population active. Prise seule, elle représentait en 2007, 40% du Produit intérieur brut (PIB) contre 18% pour le secteur industriel et 42 % pour le secteur des services. Bien que l’agriculture togolaise soit soumise à quelques difficultés, l’Etat continue d’investir dans le secteur afin de redynamiser davantage le secteur qui est tout de même porteur de richesses. Cette détermination est fort appréciée par les partenaires au développement qui ne cessent d’apporter leur soutien au secteur agricole.

L’agriculture togolaise a bénéficié du fonds Khalifa, un soutien qui s’est matérialisé par la signature de deux (02) accords de financements en faveur du Mécanisme incitatif de financement agricole fondé sur le partage de risques (Mifa) dans la région centrale en début février 2020.

Le partenariat est subdivisé en deux (02) principaux accords. Le premier est un mémorandum d’entente de mise à disposition et de gestion d’un fonds de dix (10) milliards de francs CFA. Il a été signé entre le Mifa SA et l’African Garantee Fund. La seconde signature porte sur un accord de financement de deux (02) milliards de francs

En effet, la ville de Tchamba (de région centrale) a accueilli lundi 03 février, une cérémonie de signature d’un Mémorandum d’Entente et d’un accord de financement entre le Mécanisme de Financement Agricole (MIFA SA) et deux sociétés internationales : sociétés African Garantee Funds et African Lease Togo SA. La cérémonie a été rehaussée par la présence du Chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbé et du président international du Fonds Khalifa pour le développement de l’entreprise, Hussein Yassim Al Nowais. C’était également en présence de plusieurs membres du gouvernement.

Ce nouveau partenariat du Togo à travers le MIFA SA avec ses deux sociétés cocontractantes, vise à faciliter l’accès au financement des PME/PMI. Les cibles privilégiées de l’AGF sont les coopératives agricoles, les micro, petites et moyennes entreprises et industries du secteur agricole ainsi que les acteurs des chaines de valeur agricoles. Les filières concernées sont les céréales et légumineuses, le maraichage, le Café/cacao, l’aviculture l’élevage de petits ruminants la pisciculture/aquaculture et l’apiculture.

La signature de ce Mémorandum d’Entente par le MIFA et la société African Garantee Fonds, s’inscrit dans le but de renforcer les partenariats gagnant-gagnant entre le Mécanisme et les institutions financières. Le Mémorandum paraphé vise à la mise à disposition et de gestion d’un fonds de 10 milliards de F CFA, destiné à la modernisation de l’agriculture au Togo.

Quant à ce qui concerne l’accord de financement agricole entre le MIFA SA et la société African Lease Togo SA, les clauses stipulent clairement que la société partenaire du Mécanisme doit s’engager à ses côtés à travers un financement. Il s’agit d’un financement de 2 milliards FCFA (précisément 2 233 689 500 FCFA), pour l’achat de cent (100) tracteurs de marque « MASSEY FERGUSON »

Le ministre de l’agriculture, de la Production Animale et Halieutique, Koutéra Bataka a dans son discours à l’occasion de la cérémonie de signature de ces deux documents, remercié le Chef de l’État Faure Gnassingbé pour ses efforts dans le domaine du développement agricole.

« La rencontre de ce jour, se situe dans le cadre de la signature d’un accord de financement du programme de développement des PME et PMI. Elle vient ainsi compléter le Mécanisme incitatif de financement agricole fondé sur le partage de risques (MIFA) dont l’ambition est de financer au moins, un million d’agriculteurs togolais et améliorer leur accès au financement », a précisé M. Noël Koutéra Bataka, ministre en charge de l’agriculture.

« Au nom des populations de ma juridiction, je présente mes vifs remerciements au Chef de l’Etat, le Président Faure Essozimna Gnassingbé pour les multiples projets exécutés dans plusieurs domaines dont celui de l’agriculture dans notre préfecture », a laissé entendreMme Aïssatou Abdoulaye Titchikpina, épouse Mohamed, Préfet de Tchamba, avant de se prononcer sur l’événement du jour.

« Ce projet permettra au MIFA SA d’accompagner près de 3000 producteurs, 675 petites entreprises et de soutenir 163 moyennes entreprises à bénéficier des financements à des taux bas en vue du renforcement du secteur agricole, dans nos localités », a-t’elle déclaré

Le gouvernement togolais faut-il le rappeler, a décidé d’apporter des solutions durables aux défis de transformation de l’agriculture pour en faire davantage le levier de création de richesses, d’emplois décents puis de redistribution des fruits de la croissance en vue de contribuer à la réduction de la pauvreté dans le secteur agricole et rural. Cette volonté politique a été traduite dans le Plan National de Développement (PND 2018-2022) en son axe 2 consacré au « développement des pôles de transformation agricole, manufacturiers et d’industries extractives».

René DOKOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here