Agriculture : PTA-Togo, un projet pour accélérer la réduction des importations alimentations.

0
326

Par Impartial Actu le 25 Mars 2020.

(IMPARTIAL ACTU)- Le Projet de Transformation Agroalimentaire du Togo (PTA-Togo), est l’un des projets mis en œuvre par le gouvernement togolais pour développer le secteur agricole. Le PTA-Togo s’inscrit dans l’axe 2 du Plan national de développement (PND) qui vise à développer des pôles de transformation agricole, manufacturiers et d’industries extractives.

D’un montant de 35.194 milliards de FCFA, le PTA-Togo, est un projet mis en œuvre par l’Agence de Promotion et de Développement des Agropoles du Togo (APRODAT), sur une période de cinq ans. Il vise essentiellement à favoriser une croissance agricole inclusive et créatrice d’emplois.

Projet pilote par nature, le PTA-Togo est mis en œuvre dans le cadre du Plan stratégique de développement des agropoles au Togo 2017-2030 et de l’initiative « Nourrir l’Afrique 2016-2025 ». Il a pour ambition de contribuer énormément à la réduction des importations alimentations par le truchement des mesures d’incitation à l’investissement privé dans plusieurs filières clé.

Il s’agit notamment des filières comme : le riz, le maïs, le soja, le sésame, le poulet de chair et noix de cajou. Ce qui permettra d’augmenter la part des produits agricoles transformés sur place (de 19% à 40%) grâce aux investissements privés dans l’agro-parc (90.000 T/an de riz paddy, 15.000 T/an de maïs, 10.000 T/an de soja, 10.000 T/an de noix de cajou, 10.000 T/an de sésame, une production de 03 millions de poussins/an, l’abattage de 02 millions de poulets de chair/an etc.). Il entend créer de la richesse et des emplois pour les jeunes et les femmes etc.

Par ailleurs, il est également indispensable de noter que le PTA-Togo va faciliter les investissements privés grâce aux mesures d’appui aux politiques, à la gouvernance et aux incitations ; promouvoir le développement des chaînes de valeur grâce à la mise en place des infrastructures de soutien à la production, au stockage et à la transformation.

Serge Essiwolou.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here