ANADEB/FSB : les Filets Sociaux, un véritable outil de réduction de la pauvreté dans les Savanes

0
125

Par la Rédaction le 27 Avril 2021

(IMPARTIAL ACTU)- Trois ans ans après son lancement, le projet des Filets sociaux et services de base (FSB) a permis d’effectuer d’importantes réalisations sur tout le territoire et enregistre des résultats palpables particulièrement dans la Région des Savanes, dans chacune de ses 03 composantes. La composante 2 (Filets Sociaux regroupe les cantines scolaires et les opérations de transferts monétaires) a énormément contribué à rehausser le taux d’alphabétisation grâce aux cantines scolaires plus précisément dans la région des Savanes. De plus en raison du Covid-19, les transferts monétaires ont touché un grand nombre de ménages.

Parlant des cantines scolaires, il faut retenir que 67 écoles primaires publiques sont ciblées et bénéficient aux services des Cantines scolaires dans les Savanes. Pour cette année scolaire 2020-2021, 4 737 écoliers ont bénéficié des repas chauds chaque jour d’école sur les 32 407 prévus.

Le gouvernement togolais toujours soucieux du bien-être et de la quiétude des écoliers, a repensé à la continuité du projet, depuis la fin du financement de la Banque mondiale. Très rapidement, une nouvelle approche dénommée «Cantines scolaire à contribution communautaire», a été mise sur pieds.
Estimée à 36 531 200f CFA cette contribution est prévue pour l’année scolaire 2020-2021 ; à ces contributions vont s’ajouter le financement de l’État.
« A ce jour, 7 854 425 f CFA de contributions sont mobilisées. Il est à noter que le coût unitaire du repas chaud est de 125 francs CFA. Pour chaque élève par repas, la contribution communautaire est de 10 francs CFA (en nature ou en numéraire) », A fait savoir Katanga Mazalo DG ANADEB.

Pour ce qu’est des transferts monétaires, 13 863 ménages sur les 15 653 dans 154 villages dans les Savanes, bénéficient des transferts semestriels de 15 000 francs CFA non remboursables. Le nombre des villages bénéficiaires a été porté à 176 par le gouvernement, en raison de la pandémie du Covid-19. En tout 12 971 femmes sont des bénéficiaires-désignées par ménages contre 363 hommes bénéficiaires-désignés. Parmi ces ménages bénéficiaires 9637 ont initié une Activité génératrice de revenu (Agr). Sur les 15 653 bénéficiaires prévus pour participer aux causeries éducatives axées sur les AGR, 13550 ménages ont participé à ces causeries.

Mais en raison de la pandémie de la Covid-19, les causeries socio-éducatives sont dorénavant enregistrées et passées sous forme d’émissions radiophoniques. A cet effet, 5 radios locales dans les Savanes sont sélectionnées selon leur fréquence d’écoute pour enregistrer et diffuser ces causeries en langues locales.

Par ailleurs il convient préciser que, les transferts monétaires ciblent 61 000 ménages issus de 585 villages des 209 cantons les plus pauvres du Togo en fin 2020 et 120 000 ménages à l’horizon 2021. D’ici 2025, le chef de l’Etat prévoit plus de transferts monétaires pour les ménages vulnérables. Il a promis, lui dont les actes suivent toujours la parole, d’étendre les mécanismes de filets sociaux aux personnes du troisième âge, aux malades et aux handicapés.

Pour rappel, le projet FSB piloté par l’Anadeb, est financé conjointement par l’Etat et la Banque Mondiale

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here