ANCE-togo invite les citoyens à saisir le CAJAC pour dénoncer tout acte de corruption !

0
307

Par Impartial Actu le 30 novembre 2019.

(IMPARTIAL ACTU)- Lutter efficacement contre la corruption en impliquant directement les citoyens qui en sont les premières victimes, attirer leur engagement citoyen et de dégager une masse critique capable de dénoncer tout acte de corruption aux autorités compétentes, voici les raisons du lancement ce jeudi 28 novembre 2019 à Lomé du centre d’assistance Juridique et d’Action Citoyenne (CAJAC).

Organisé par l’Alliance Nationale des Consommateurs et de l’Environnement(ANCE-Togo), cette rencontre, objet du lancement officiel du CAJAC, est un créneau pour l’ANCE-Togo, de sensibiliser le public sur la promotion de la bonne gouvernance économique à travers l’éveil et l’engagement citoyen. Occasion rappeler aux différents acteurs impliqués que le Centres d’Assistance Juridique et d’Action Citoyenne sont lancés pour corriger le vice de dénonciation des actes de corruption, via la mise à disposition des populations d’un numéro vert (8287), dans le soucis de les associer davantage à cette lutte contre ce phénomène qui ronge le développement de l’économie togolaise.

C’est le lieu pour le directeur général de ANCE-Togo monsieur Fabrice Ebeh de préciser que ses Bureaux Régionaux implantés dans les régions maritime centrale et de la Kara, et leurs services seront désormais orientés vers les activités du CAJAC. Du coup pour toute personne qui possède une information relative à un acte de corruption, les bureaux du CAJAC sont ouverts aux populations tous les jours ouvrables de lundi à vendredi de 8h à 18h.

« Cette nouvelle expérience contribuera à coup sûr, à l’instauration de la bonne gouvernance par le renforcement de la participation citoyenne à la lutte contre la corruption et par le plaidoyer local et régional en faveur de l’amélioration du cadre institutionnel de la transparence et de la reddition de comptes », a indiqué le Directeur Général de ANCE-togo.

Rappelonsque les premiers CAJAC ont été lancés par Transparency International en 2003 en Europe centrale et ces centres.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here