ANIAC-TOGO : les activités de l’année 2019 passées au peigne fin.

0
469

Par Impartial Actu le 05 janvier 2020

(IMPARTIAL ACTU)- L’Autorité Nationale pour l’Interdiction des Armes Chimiques (ANIAC-Togo) a présenté le mercredi 27 décembre 2019 à Lomé, le bilan des activités qu’elle a menées dans le cadre de la bonne gestion des produits chimiques dans le pays au titre de l’année 2019. Occasion pour les responsables de l’institution de dévoiler au public les nouveaux défis pour l’an 2020.

Cette séance qui se veut un cadre de partage et d’échange, entre les cadres de l’ANIAC-Togo et les hommes des médias a connu la présence de plusieurs personnalités.

Parlant des activités menées au cours de l’année 2019 M. Pakoupati B. Boyode président de la ANIAC-TOGO, estime qu’elles se situent en deux principaux points : de multiples actions de sensibilisations de différents acteurs et des visites d’industries ou de sites.

« Pour promouvoir la mise en oeuvre de la CIAC- Convention sur l’interdiction des armes chimiques-, l’ANIAC-Togo a organisé une tournée nationale de sensibilisation courant le mois de mai à Kara, à Kpalimé, qui a permis à une centaine de responsables de médias d’être outillés sur les dispositions de la convention, les différents domaines concernés par les produits chimiques et les risques liés à leur utilisation ainsi que les précautions à prendre afin de se mettre à l’abri des effets désastreux des produits chimiques », a-t-il martelé lors de son face à face avec la presse.

Outre la presentation de ce tableau, le président de L’ANIAC-TOGO, a relevé quelques difficultés rencontrées dans certaines des activités tout en préconisant des solutions idoines.

« Malgré cette détermination de l’Autorité Nationale a mieux géré d’une manière responsable des produits, un certain nombre de difficultés liées à la complexité des différents usages des produits chimiques, au problème de budget chimique subsistent », a laissé entendre le professeur Boyode.

Avant d’insister en guise de solution « qu’il faudrait trouver un site de pré stockage des déchets Chimiques ou un site d’enfouissement, et l’ultime solution pourrait être un incinération de grande capacité pour détruire certains produits très très toxiques ».

Créer par décret présidentiel, l’ANIAC-Togo a un but ultime. Il s’agit de lutter contre la prolifération des produits chimiques dans toute leur forme sur toute l’étendue du territoire Togolais afin d’assurer une meilleure utilisation de ces produits pour le bien-être socioéconomique des populations du Togo. Et pour réussir sa mission l’ ANIAC-TOGO, tire ses forces de la coopération technique de mc OIAC et des travaux de ses trois commissions.

Désiré KOSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here