Baromètre CIAN 2020 : le Togo N°1 des meilleurs pays réformateurs de la CEDEAO

0
234

Par la Rédaction le 22 Mars 2021

(IMPARTIAL ACTU)- Le Togo devient de plus en plus proactif quant à ce concerne du maintient du cap et de la réalisation de prouesses en matière du climat des affaires. Au fil des mois l’on constate un net renforcement de la résilience du secteur privé, aussi bien dans la sous-région que sur le continent.

Le pays s’est une fois encore révélé un des meilleurs réformateurs africains dans le rapport 2020 du Baromètre du Conseil des investisseurs français en Afrique (CIAN) publié ce 18 mars 2021.

C’était à l’issue du Forum Afrique du CIAN 2021 auquel a activement participé Mme Sandra Ablamba Johnson, Ministre, Secrétaire générale de la Présidence de la République, et coordonnateur de la Cellule du climat des affaires (CCA).

Globalement, sur 31 pays cibles, seuls 16 ont pu réaliser un score supérieur à la moyenne fixée à 2,5 points.

L’évaluation a pris en compte plusieurs critères de performances dont les infrastructures, l’administration, l’économie, les finances, le social, les facteurs de production et le développement durable.

Avec un score honorable de 2,8 points, le Togo figure parmi le Top 6 des économies africaines ayant offert en 2020 des meilleurs cadres incitatifs à l’investissement privé, en dépit des impacts négatifs de la pandémie à la COVID-19 sur la politique nationale de développement.

Notre pays occupe ainsi le premier rang dans la sous-région ouest africaine, une place qu’il partage avec ses voisins du Bénin et du Ghana, et se positionne au 6è rang sur le continent.

Les résultats significatifs engrangés démontrent à suffisance l’efficacité de la politique nationale de gestion de la crise sanitaire.

C’est également une preuve palpable de l’efficience des réformes audacieuses engagées par le Chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbé pour l’amélioration du climat des affaires.

Sur ses orientations, le gouvernement a pris des mesures pour réduire considérablement les effets néfastes de la pandémie à travers l’accompagnement des couches sociales vulnérables et la création d’un environnement favorable à l’investissement privé national et étranger.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here