C1 : un penalty litigieux remet Paris dans le coup

0
304

Par la Rédaction le 25 Novembre 2020

(IMPARTIAL ACTU)- Malgré une prestation d’une pauvreté inouïe, le Paris Saint-Germain a pris le dessus sur le RB Leipzig (1-0), ce mardi, lors de la 4e journée de la phase de poules de la Ligue des Champions. Un penalty très généreux en début de match a permis au club de la capitale de rester dans le coup pour une qualification au prochain tour. Neymar a marqué le seul but du match sur penalty. L’important, c’est les trois points. Rarement cet adage a aussi bien collé au Paris Saint-Germain version QSI.

À l’issue d’une prestation cataclysmique, voire même honteuse, le club de la capitale est tout de même parvenu à battre le RB Leipzig (1-0), ce mardi, lors de la 4e journée de la phase de poules de la Ligue des Champions. Sauvés par un penalty très généreux accordé en début de match, les Parisiens restent miraculeusement dans le coup pour une qualification en 8es de finale. L’arbitre généreux avec Di Maria Comme à l’aller, Paris prenait rapidement les devants.

Plein de sang-froid, Neymar transformait un penalty très généreux obtenu par Di Maria pour une poussette très peu évidente de Sabitzer (1-0, 11e). Paradoxalement, cette ouverture du score faisait reculer les Parisiens.

Trop brouillons et très bas sur la pelouse, les hommes de Thomas Tuchel étaient dominés techniquement et concédaient coup sur coup des grosses opportunités de Sabitzer, Upamecano et Forsberg. Au fil des minutes, la pression allemande s’accentuait. Mais les visiteurs manquaient eux aussi de justesse dans la dernière passe.

Malgré tout, la défense francilienne montrait des gros signes de faiblesse dans la relance avec des ballons dégagés à la va-vite dont ne pouvaient pas profiter les attaquants, systématiquement envoyés au casse-pipe. Il fallait même un arrêt déterminant de Navas pour empêcher Haidara d’égaliser.

Preuve que le PSG n’était pas serein, les accrochages et les mots échangés étaient de plus en plus virulents avant la pause. Une affreuse seconde période Au retour des vestiaires, Leipzig poursuivait sa marche en avant et passait tout proche de l’égalisation sur deux grosses occasions de Poulsen et Forsberg. De son côté, Paris ne proposait absolument rien.

Une défense sur le fil, un milieu à la rue et des attaquants contraints de récupérer le ballon très bas, le jeu collectif frisait le néant. Dans leur relatif malheur, les Parisiens faisaient face à des joueurs aux bonnes intentions mais qui gâchaient énormément dans le dernier quart du terrain. Dans le marasme parisien, Neymar était le seul à tenter de faire la différence.

Même maladroitement, le Brésilien n’hésitait pas à aller au charbon. Des efforts masqués par les très mauvais gestes des joueurs des deux côtés, avec notamment un tacle mal maîtrisé de Verratti, tout proche de l’expulsion directe quelques instants après son entrée en jeu. Une fin de match chaotique durant laquelle les Parisiens ont tout de même réussi à garder leur lucidité pour aller chercher trois points cruciaux dans l’optique des 8es de finale. La note du match : 2/10 Un match abominable.

Un PSG désastreux, un Leipzig aux bonnes intentions mais d’une naïveté confondante, cette rencontre a été indigne de la Ligue des Champions. Des joueurs nerveux, des fautes inutiles, des remplacés qui ne s’adressent pas à leur entraîneur…

Une soirée affreuse pour les fans du beau jeu. Le but : Dans le coin de la surface, Di Maria s’écroule après un très léger contact avec Sabitzer. Neymar transforme le penalty en tirant sur la gauche de Gulacsi, pourtant parti du bon côté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here