Campagne de vaccination Anti-Covid-19 : quid des personnes antérieurement infectées ?

0
320

Par la Rédaction le 10 Mars 2021

(IMPARTIAL ACTU)- L a campagne de vaccination contre la pandémie liée à Coronavirus a été officiellement lancée mercredi 10 Mars 2021 à Lomé. C’est ainsi le lieu pour le Conseil Scientifique pour la riposte à la pandémie de la Covid-19 du Togo, de donner des précisions sur la vaccination chez les anciens patients infectés par le SARS-COV-2 et guéris.

C’est à travers une note d’informations rendue publique ce mercredi.

En effet, précise la note, les données des essais cliniques indiquent que les vaccins contre la Covid-19 actuellement autorisés peuvent être administrés en toute sécurité aux personnes antérieurement malades. Les personnes devraient se voir proposer la vaccination indépendamment d’antécédents d’infection symptomatique ou asymptomatique par le SARS-CoV-2.

« Il n’est pas recommande de procéder à des tests viraux pour évaluer une infection aigue par le SARS-CoV. 2 ou a des tests sérologiques pour évaluer une infection antérieure aux fins de la prise de décision concernant », lit-on dans la note.

la vaccination

Par ailleurs, la vaccination des personnes actuellement malades (dont la maladie est en cours) doit être différée jusqu’à ce que les personnes se soient remises de la maladie aigue (si elles présentaient des symptomes) et qu’elles remplissent les critères permettant de mettre fin à l’isolement.

« Bien qu’il n’y ait pas d’intervale minimum recommandé entre l’infection et la vaccination, les données actuelles suggèrent que le risque de réinfection par le SARS-CoV-2 est faible dans les mois suivant l’infection initiale mais peut augmenter avec le temps en raison de l’affaiblissement de l’immunité », précise la note.

Ainsi, parce que l’offre de vaccins reste limitée, les personnes atteintes dune infection aiguë récente et avérée par le SARS-CoV-2 peuvent choisir de retarder temporairement la vaccination. Toutefois, le risque de réinfection et, par conséquent, la nécessité de se fare vacciner, peut augmenter avec le temps après.

l’infection initiale.

En effet, plusieurs pays, dont la Suisse, les Etats-Unis et la France, recommandent d’attendre au moins trois mois après une infection symptomatique de Covid-19 avant de se faire vacciner contre la maladie. Cette recommandation repose sur la rareté des vaccins, dans un contexte d’approvisionnement en flux tendu. En effet, les études scientifiques montrent que la plupart des patients guéris de la Covid-19 ant une réponse immunitaire satisfaisante pendant au moins trois mois D’où la recommandation de retarder la vaccination de ces malades convalescents afin de permettre à d’autres personnes d’être immunisées à l’aide des précieuses doses vaccinales.

Dans le cas du Togo, le nombre de vaccins disponibles est suffisant pour couvrir tout le personnel de santé Le délai de trois mois ne peut donc être recommande dans notre contexte. Ainsi, tout personnel de santé guèri peut se faire vacciner. Il n’existe pas de risque particulier à booster une réponse immunitaire déjà.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here