CCIT : Nathalie Bitho Manzinèwè et son équipe, des espoirs plein les yeux

0
446

Par la Rédaction le 13 Janvier 2021

(IMPARTIAL ACTU)- Fin de l’ambiance narcotique et dictatoriale qui prévalait à la Chambre du Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT). Le processus électoral visant à élire les nouvelles instances dirigeantes de la Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT) va être relancé par une délégation spéciale, chargée par ailleurs de gérer les affaires courantes de l’institution, a décidé le Conseil des ministres tenu mercredi 23 décembre 2020.

Ladite délégation spéciale composée de trois personnalités a pris fonction le 6 janvier 2021 au siège de la CCIT en présence du président sortant Germain Meba. Alléluia jubilent déjà des opérateurs économiques, qui à cause du rôle de « One Man Show » imposé par le président sortant remercié Germain Meba, ont perdu tout espoir de réussir dans ce secteur qu’ils adorent tant. Le parcours exceptionnel et le sens du travail bien fait des membres de cette délégation spéciale, sont autant de raisons qui les amènent à ce degré de croyance.

La nouvelle structure qui va piloter la transition, est dirigée par des espoirs plein les yeux, à commencer par la présidente, Nathalie Bitho, Expert-comptable, et notamment Ancienne Ministre et ancienne Secrétaire d’État chargée de la jeunesse et de l’emploi des jeunes ; Ex- Directeur de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières de l’Afrique de l’ouest au Togo ; Fondatrice et Gérante du cabinet d’expertise comptable et de commissariat aux comptes IIC SARL et Administratrice Provisoire des Hôtels SARAKAWA et LEBENIN.

Nathalie Bitho Manzinèwè dispose d’un mandat de 6 mois, pour organiser ces élections, au sein du Bureau de la CCIT.
La mission est en effet de « conduire les élections au niveau de la Chambre et de mettre en place de nouveaux organes » selon la cheffe de délégation. Pour ce faire « il faudra regarder les textes, ne pas ignorer qu’il y a des normes internationalement admises qu’il faudrait insuffler au niveau de la chambre, et mettre en place des organes forts », a-t-elle martelé lors de la cérémonie de passation des charges.

Elle est directement secondée par Monsieur AHIALEY Clément Mawuli, 1er Vice-président. Lui est un grand Industriel, président sortant de l’Association des Grandes Entreprises du Togo (AGET). Il est sérieux dans le travail et maîtrise parfaitement les rouages de la chambre pour avoir siégé au bureau exécutif pendant 4 ans. Un bon élément assez méthodique pour contribuer à faire le job escompté.

Monsieur SANWOGOU Samuel Tiboliéb, occupe le poste de 2e Vice-président. Actuel Directeur du centre de formalités des entreprises, il est jeune et très dynamique. Celui-ci dispose de grandes connaissances techniques du système de la CCIT. Son véritable rôle sera d’éclairer la délégation spéciale pour que le travail puisse se faire de manière optimale afin de remettre en confiance les opérateurs économiques.

Au regard de la compétence qu’elle dégage, il est recommandé à la délégation spéciale de travailler de façon collégiale. Le « One Man Show » de Germain Meba doit être définitivement banni. La Délégation spéciale ne doit pas entre autre céder aux manœuvres mensongères du président sortant et remercié de la chambre. Après avoir été l’homme de la terreur de l’horreur de l’humiliation et du mépris, ce demi dieu d’autrefois, s’erige aujourd’hui en âne pour avoir le foin.

Selon nos informations, il frappe à toutes les portes pour demander pardon, mais au même moment il se permet d’insulter des hautes autorités du pays. Souffrirait-il de la démence? Mais si tel est le cas, il lui est conseillé de se faire diagnostiquer, afin de suivre un traitement approprié avant qu’il ne soit trop tard. Les opérateurs économiques lui souhaitent donc un bon repos après avoir passé 12 ans au bureau exécutif, dont 6 ans à la présidence de la CCIT

Bref, cette délégation avec le parcours exceptionnel de chacun de ses membres, dispose des arguments nécessaires pour pousser à un audit indépendant de la calamiteuse gestion de Meba à la tête de la chambre. Dans cette optique, la nouvelle équipe dirigeante de la CCIT peut naturellement faire appel à la Direction générale des finances en charge du contrôle de ces genres d’affaires.

La décision conduisant à l’installation de cette délégation spéciale, est une mesure qui devrait permettre de ramener la sérénité parmi la communauté des hommes d’affaires et opérateurs économiques. Elle survient presque 04 mois après la suspension par Kodjo Adedze de ce processus, dans un contexte de fortes tensions entre le président sortant Germain Mèba Essohouna candidat à sa propre succession et l’Association togolaise des opérateurs économiques (ATOE) de Wiyaou Tchinde qui s’accusent mutuellement de ne pas jouer franc jeu.

La délégation spéciale faut-il le rappeler, se présente comme suit

Madame BITHO Nathalie Manzinèwè, Présidente

– Monsieur AHIALEY Clément Mawuli, 1er Vice-président

– Monsieur SANWOGOU Samuel Tiboliéb, 2e Vice-président.

Elle a pour principales missions :

– la gestion des affaires courantes & urgentes de la chambre consulaire

– la révision des textes de la chambre

– et l’organisation des élections consulaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here