Chenille légionnaire : Des formateurs à Lomé pour une session de formation sur la reconnaissance du ravageur !

0
299

Par Impartial Actu le 20 juillet 2019.

(IMPARTIAL ACTU)- L’ Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, (FAO) et la Direction de la protection de végétaux, intensifient la lutte contre la chenille légionnaire d’automne. Pour ce faire un atelier de formation se tient depuis ce mercredi et ceci pour trois jours à Lomé. À cette occasion 40 formateurs issus des structures impliquées dans la lutte contre ce ravageur, seront outillés sur sa reconnaissance , notamment sa biologie, son écologie et les méthodes et outils modernes pour sa surveillance, afin qu’ils soient capables à leur tour de former d’autres acteurs, sur la lutte intégrée.

Le présent atelier financé par la BAD s’inscrire dans le cadre de l’exécution du projet dénommé « Aide d’urgence pour la lutte contre l’invasion de la chenille légionnaire d’automne au Togo. Il rentre ainsi dans l’exécution des clauses de l’accord tripartite signé le 22 mars 2019, entre le gouvernement togolais, la BAD et la FAO. L’exécution du projet « Aide d’urgence pour la lutte contre l’invasion de la chenille légionnaire d’automne au Togo », est assurée par la FAO en collaboration avec la Direction de la protection des végétaux et les autres structures techniques impliquées dans la lutte contre ce ravageur.

La chenille légionnaire d’automne est l’un des ravageurs de l’ordre des Lépidoptères (papillon) qui se nourrit en grand nombre de feuilles et de tiges de plus de 80 espèces végétales. Il cause des dommages importants aux graminées cultivées, d’importances économiques comme le maïs, le riz, le sorgho, la canne à sucre, mais aussi d’autres légumes et le coton.

Les travaux de cette rencontre de 3 jours vont ainsi permettre aux organisateurs, de donner des informations pertinentes sur des outils, notamment sur la CLA et les résultats des recherches effectuées au Togo et dans d’autres pays. Il en sera de même pour la nouvelle version de l’application FAMEWS.v3 de surveillance de la CLA développé par la FAO.

Prenant la parole, Mr Djiwa Oyétoundé chargé de bureau de la FAO au Togo, a tenu à préciser que six groupes seront dégagés au terme de cette session de formation, dont un par région, mais deux pour la région des plateaux. Chaque groupe sera composé de trois formateurs, qui seront appuyés par les équipes de la direction centrale de Lomé, et vont former à leur tour des gens issus de toutes les préfectures.

« Il est prévu cinq formateurs par préfecture qui vont à leur tour sensibliser les producteurs de leur circonscription, de manière à ce que chacun sache comment reconnaitre ce nouveau ravageur et comment en venir à bout »,a-t-il indiqué

Il a en suite précisé que la FAO a développé une application mobile (FAMEWS) pour la collecte de données sur la CLA. Elle constitue selon ses propos, une plateforme mondiale pour cartographier la situation actuelle sur la CLA en vue de prendre des décisions qui s’imposent.

« L’application permet au vulgarisateur sur le terrain de donner des informations qui vont sur la plateforme mondiale digitalisée. Par la suite, nous allons une centaine de ces agents de vulgarisation d’androids, afin que le Togo, puisse relayer les informations sur la chenille. Afin de mesurer comment réagir », a-t-il précisé.

Le projet  » Aide d’urgence pour la lutte contre l’invasion de la chenille légionnaire d’automne au Togo » est de continuer à la lutte contre la chenille légionnaire d’automne et de réduire les pertes de productions de maïs, de riz et de maraîchage et ce à fin de renforcer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations du Togo.

Désiré KOSSI.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here