CMS Baguida : désormais des soins de qualité sans distinction grâce au HCR

0
161

Par René DOKOU le 20 octobre 2021

(IMPARTIAL ACTU)- Les réfugiés vivant sur le sol togolais vont davantage être bénéficiaires des services de santé de qualité. Le haut-commissariat des nations unies aux réfugiés (UNHCR) a investi plus de 36 millions de francs pour des travaux au sein du CMS Baguida (Lomé).

Sise dans la commune de Golfe 6 (Lomé), cette formation sanitaire enregistre parmi ses patients un bon nombre de réfugiés installés au camp d’Avépozo (dans la même commune).

Les travaux ont essentiellement consisté en la clôture de la formation sanitaire de cette localité autrefois capitale du Togo. Il s’agit d’une clôture étanche vive et solide pour protéger le personnel, patients, accompagnants.

L’appui a également permis de mettre à disposition une salle de réunion, un bloc administratif pour optimiser la gestion du CMS afin de faciliter le travail du médecin chef de la commune. Le laboratoire a aussi été réhabilité pour améliorer la qualité des prestations de services et donc l’attractivité de l’hôpital. Un réfrigérateur y est aussi mis pour les intrants.

Les ouvrages ont été réceptionnés mercredi dans ladite formation sanitaire à Baguida.

Selon l’UNHCR, c’est une sorte de contribution de l’institution onusienne au plan national de riposte mis en œuvre par le gouvernement togolais depuis la survenue de la pandémie dans le pays.

‘Face à l’urgence humanitaire constatée, le HCR par ses bureaux régionaux et de terrain, ont bénéficié des autorisations de réallocation de fonds ou encore des fonds supplémentaires pour renforcer la protection sociale aussi bien des personnes sous mandat que des populations hôtes’, a souligné Édoh Monique Atayi-Kuassi, cheffe bureau du HCR au Togo.

Le chantier a duré sur la période de mars 2021 au mois de septembre dernier.

‘Après ces ouvrages, le HCR s’engage aux côtés du gouvernement togolais dans la prévention et le contrôle des infections dans ce centre de santé’, a précisé Mme Atayi-Kuassi.

Le Togo enregistre encore plus de 11 000 réfugiés de 14 nationalités dans le pays. Un centre leur est dédié à Lomé et un autre à Tandjouaré (nord du pays).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here