CNLPAL: la préfecture du golfe sensibilisée sur la lutte contre l’extrémismes religieux et pour l’appaisement social.

0
310

Par Impartial Actu le 05 janvier 2020.

(IMPARTIAL ACTU)- Initié par la Commission Nationale de lutte contre la prolifération, la circulation et le trafic illicite des armes légères et de petit calibre, le projet de sensibilisation à la lutte contre l’extrémisme religieux et l’appaisement social en prélude au processus électoral de 2020 bât son plein. Ce vendredi 27 décembre, c’est le Canton de Bè (préfecture du golfe) et ses environs qui ont été la cible des responsables de la CNLPAL.

Cette campagne à l’orée de l’électoon présidentielle de 2020, se veut un cadre de sensibilisation à des populations sur les comportements à risques pouvant dégénérer en période poste électorale.

Elle se déroulera selon les initiateurs en différentes rencontres d’échanges destinées aux responsables des confessions religieuses, des chefs traditionnels et des organisations de la société civile, comprenant notamment les associations de femmes et de jeunes sur le ensemble du territoire national togolais.

« Le Djihad n’est pas le djihadisme. C’est un effort sur soit même, une maîtrise de soit même. Le Djihad est loin de la violence. Il est loin de la barbarie et de la prise d’otage. Des personnes bien vaillantes à l’égard des musulmans, pensent que l’islam est belliqueux et agressif alors que le prophète n’a jamais déclaré une guerre offensive mais plutôt une guerre défensive ». a laissé entendre le vice-président de la CNLPAL, M. Inoussa Bouraïma, a lors de son allocution à la cérémonie d’ouverture des travaux cette rencontre.

Avant de poursuivre que  » Notre pays s’achemine comme vous le savez, vers la tenue du scrutin présidentiel de 2020 dans quelques semaines. Pour son bon aboutissement, il s’avère nécessaire d’œuvrer à l’amélioration du climat de confiance et de dialogue au sein de la société en prônant des comportements citoyens dans la vie de tous les jours en général et spécifiquement durant la période électorale que nous souhaitons tous apaisée et sans violence. »

Il faut rappeler que l’une des missions assignées à la CNLPAL est d’initier et d’impulser toute action pédagogique susceptible de sensibiliser les populations sur les dangers liés à la prolifération des armes légères et au autres formes de criminalité qui apparaissent.

Désiré KOSSI.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here