Commerce électronique : Près de 70 experts à Lomé pour échanger sur la possibilité d’une ambiance bon enfant entre douanes et postes au plan national

0
274

Par IMPARTIAL ACTU le 09 juillet 2019.

(IMPARTIAL ACTU)- Les travaux du quatrième atelier francophone du projet régional de l’UPU sur la préparation opérationnelle pour le commerce électronique en Afrique, ont été officiellement ouverts ce lundi 08 juin 2019 à Lomé, par Mme le ministre des postes, de l’économie numérique et des innovations Technologiques, Mme Cina Lawson, sur initiative de l’UPU en collaboration avec l’Organisation Mondiale des Douanes.

Cette rencontre de quatre jours réunit près de 70 experts venus de 22 pays, et entend favoriser une plus grande coopération entre les douânes et les postes au niveau national. Occasion pour ces experts d’échanger sur les thématiques liées à la préparation opérationnelle du continent africain au commerce électronique.

Dans son discours d’ouverture, Mme le Ministre des postes, de l’économie numérique et des innovations technologiques, Mme Cina Lawson, a ténu à rappeler aux différents participants, qu’il est important pour les États membres de l’Union Postale Universelle d’exploiter toutes les options visant à accroître les échanges commerciaux en ligne.

« C’est avec l’appui des douanes, et conformément aux termes de référence de la rencontre et dans la droite ligne des objectifs essentiels de la stratégie postale mondiale du congrès d’Istanbul 2016 que cet atelier a lieu », a-t-elle laissé entendre.

Pour le commissaire général de l’OTR Philippe Kokou TCHODIE le potentiel de commerce électronique inexploité en Afrique est si énorme qu’il est important, voire indispensable que les acteurs de la chaîne logistique postale en Afrique puissent intégrer dès maintenant le commerce électronique dans leurs opérations, au risque de rater le coche.

« Les pays africains doivent enfin collaborer entre eux afin d’améliorer les politiques transfrontalières et l’infrastructure logistique pour que les marchandises puissent être acheminées dans toute la région, que ce soit par voie de terre, d’air ou de mer. Ils doivent répondre aux normes opérationnelles internationales du commerce électronique », a insisté le commissaire général de l’OTR.

En emboitant les pats à ses prédécesseurs, le Directeur Général de la SPT Kwadzo Dzodzo Kwasi, précise qu’il reste persuadé qu’au sortir de cette rencontre d’une importance capitale, des ambitions seront réalisées pour l’avenir.

Il convient de rappeler que l’un des objectifs essentiels de la stratégie postale mondiale d’Istanbul adoptée par le congrès d’Istanbul 2016, est d’améliorer l’interopérabilité de l’infrastructure du réseau grâce à la qualité du service, à des chaînes logistiques efficaces et sûres, à l’élaboration des norme, à la mise en oeuvre des technologies de l’information et de la communication(TIC) ainsi qu’a des procédures et règles opérationnelles rationalisées.

Ben TCHAA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here