Covid-19 : l’ONG EVN honore son engagement vis-à-vis des femmes victimes du cancer du sein

0
309

Écrit par Désiré Kossi

(IMPARTIAL ACTU)- Dans le cadre des activités d’Octobre Rose 2020 restées en suspens pour cause de la rigueur de la pandémie à coronavirus, les femmes victimes du cancer du sein ont eu une rencontre d’échange et sensibilisation couplée de don de vivres et de non vivres, le jeudi 28 janvier 2021, au Centre Hospitalier Universitaire Sylvanus Olimpio (CHU.SO). Initiée par l’ONG Espérance Vie Nouvelle (EVN) cette noble action a reçu l’appuie financier de la société Vlisco.

Estimés à hauteur d’environ 2 500 000 FCFA, majoritairement financé par la société Vlisco, ces kits reçus par les femmes victimes de cancer de sein (50 femmes) sont composés entre autres, de sacs de riz, de draps, d’huile végétale, du savon, de l’eau de javel, du gèle hydroalcoolique, des bavettes et d’une boîte pharmaceutique contenant : des solutions liquides, des bétadines, des compress, des gants, des sparadraps, du coton…

Les bénéficiaires ont salué l’initiative d’EVN et ont exprimé leur gratitude à l’endroit des premiers responsables de l’association donatrice. Elles ont aussi profité de cette occasion pour poser des doléances à l’endroit des premières autorités du pays.
« Ce n’est pas donné à n’importe qui de poser l’acte de l’ONG EVN. C’est simplement génial. Nous lançons un appel aux autres bonnes d’en faire autant car nous souffrons beaucoup avec cette maladie. Nous demandons également au gouvernement de nous venir en aide. Parlant de doléance, nous invitons le gouvernement à prendre en charge gratuitement les femmes victimes de cancer de sein puisque cela se fait dans d’autres pays », a indiqué une bénéficiaire.

Prenant la parole à son tour, le directeur exécutif de l’ONG Espérance Vie Nouvelle et président de la ligue togolaise contre le cancer (LTCC) a donné le bien fondé de ce acte posé avant de prodiguer des conseils aux femmes victimes de cancer de sein.

« La pandémie du coronavirus a rendu encore plus vulnérables et fragiles les femmes victimes du cancer de sein. C’est pourquoi nous avons jugé bon de les rassembler pour leur apporter notre assistance, leur prodiguer d’utiles conseils sur la maladie et également les aider à se prévenir contre la pandémie du coronavirus. C’est juste une manière de témoigner notre solidarité et affection à ces femmes qui vivent des moments difficiles », a laissé entendre, Stéphan Domefaa AWITY, Directeur Exécutif de l’ONG EVN et président de la Ligue togolaise contre le cancer (LTCC).

Avant d’ajouter que « nous leur avons dit de toujours prendre la vie du bon côté et d’être positive en toute chose. Elles doivent tout le temps écouter leur corps, suivre les conseils des médecins et fair un contrôle régulier de leur état de santé pour ne pas être surprises par la résurgence de la maladie. Il faut qu’elles sachent également que la lutte contre le cancer de sein est collective. Mieux, pour éviter cette maladie, il faut qu’elles s’engagent à sensibiliser leurs camarades femmes autour d’elles. Pour finir, nous les avons rassuré que nous sommes là pour les soutenir et donc elles peuvent nous tout le temps nous approcher afin de les aider à trouver des solutions aux éventuelles difficultés auxquelles elles font face ».

Ce don de kits faut-il le rappeler s’inscrit dans le second volet de cette action dont la première phase s’est déroulée le mercredi 13 janvier au même lieu avec également 50 femmes victimes de cancer de sein. Cette cérémonie tout comme pour celle du premier volet a connu la présence des premiers responsables du CHU S.O et d’autres personnalités du domaine de la santé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here