Création d’emplois : 3 600 togolais employés grâce au PRADEB

0
115

Par René DOKOU, le 04 Août 2022

(IMPARTIAL ACTU)- Le Programme d’appui au développement à la base (Pradeb) a été lancé en 2013 pour réduire la pauvreté à travers l’appui au développement à la base et la promotion de l’emploi des jeunes. Doté d’une enveloppe de 07 milliards de francs CFA, il a plusieurs composantes utiles.

Le meilleur développement est celui qui est initié par les bénéficiaires eux-mêmes. Cette conviction des dirigeants togolais les a amenés à privilégier le développement à la base.

« Appui à la promotion de l’emploi des jeunes »

C’est la troisième composante du Pradeb, financée à 2,2 milliards de francs CFA. Depuis 2013, elle facilite l’accès aux services financiers ; renforce les capacités des entrepreneurs grâce aux formations en gestion d’entreprises, élaboration des plans d’affaires, comptabilité de base, gestion du crédit et en technique professionnelle. Les bénéficiaires sont suivis de la phase d’émergence de l’idée de projet à la consolidation, en passant par la création de l’entreprise.

3 400 jeunes formés

Initialement, l’objectif était de former 3 750 jeunes en entrepreneuriat, créer et consolider 1 500 microentreprises de jeunes diplômés et artisans. De 2013 à 2020, plus de 02 milliards de francs ont été investis dans la formation et le financement des micro entrepreneurs.

1,8 milliard de francs CFA a été octroyé aux agriculteurs, artisans, prestataires de services et commerçants. Aussi, 3 402 personnes ont été formées sur la durée ci-haut évoquée et 1 202 jeunes ont été financés. Le Programme d’appui au développement à la base a créé 3 606 emplois.

Le développement à la base en 2021

C’est l’affaire du ministère du Développement à la base, de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes. Il a offert des transferts monétaires à 60 500 ménages pauvres pour une somme de 1,08 milliard de francs CFA. En milieu scolaire, la mise en œuvre du programme d’alimentation dans 337 écoles primaires publiques a permis à 94 700 élèves d’avoir droit à 14 207 000 repas chauds.

2 413 comités de développement à la base ont renforcé leurs capacités, ce qui a permis à 142 communautés de disposer chacune d’un plan d’action, de mettre en place 113 infrastructures de base et d’entretenir 7 630 km de routes et pistes rurales. En tout, 19 milliards de francs ont été dépensés. Plus de 26 200 emplois durables ont été créés pour les jeunes, tout comme 11 250 microentreprises ; 170 000 emplois temporaires ont été engendrés par les Thimo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here