Des experts africains en formation d’estimation d’indicateurs de protection du risque financier à Lomé.

0
323

Par Impartial Actu le 02 Octobre 2019.

(IMPARTIAL ACTU)- Des experts en santé publique venus de 5 pays d’Afrique (Bénin, Cameroun, Guinée, Mali et Togo), sont depuis mardi 1er octobre en atelier de formation sur l’analyse de protection contre le risque financier en santé. Les travaux de cette rencontre organisée par l’OMS, ont été ouverts par Mme la directrice de cabinet représentant AKAKPO Midamégbé représentant le ministre togolais en charge de la santé publique.

L’atelier vise de former un pool d’experts nationaux dans l’utilisation des méthodes d’estimation des indicateurs de protection financière en santé.

Selon Mme le représentant de l’OMS au Togo, Dr DIALLO Fatoumata Binta Tidiane, les données factuelles disponibles démontrent que 100 millions de personnes sombrent partout dans le monde dans la pauvreté pour avoir payé de leur poche les services de santé et environ 800 millions sont exposés aux dépenses catastrophiques en consacrant plus de 10% du budget de leur ménage aux dépenses de santé.

Pour trouver une solution idoine à ce fléau, les participants au présent cet atelier vont avec l’accompagnement technique des instructeurs de l’OMS, passer en revue les concepts, la méthodologie et les techniques utilisées pour analyser les dépenses de santé en utilisant les bases des données des enquêtes les plus récentes conduites auprès des ménages.

« L’OMS dans son nouveau programme général de travail adopté par l’Assemblée mondiale de la santé en 2018 a placé la couverture sanitaire universelle au centre de son action avec comme objectif de faire en sorte qu’un milliard de personnes supplémentaires bénéficient de la CSU », a rappelé Mme DIALLO.

Ouvrant les travaux, Mme AKAKPO Midamégbé directrice de cabinet représentant le ministre de la santé au Togo, a transmis à la représentante de l’OMS, les mots de reconnaissance du gouvernement pour son ferme engagement à ses côtés dans le souci permanent d’apporter des réponses appropriées à l’amélioration de l’état de santé des populations de la sous-région à travers des renforcements des capacités des différents acteurs.

La formation va durer quatre jours (du 1er au 04 octobre).

Désiré KOSSI.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here