EJV/Subvention : 1610 bénéficiaires de la région des savanes démarrent leurs AGR

0
437

Par la Rédaction le 27 Novembre 2020.

(IMPARTIAL ACTU)- Les 1610 jeunes bénéficiaires du projet crédit ANADEB, en provenance de 31 villages de la région des Savanes, sont désormais rentrés dans la phase d’opérationnalisation de leurs projets. Ces derniers ont démarré leurs activités génératrices de revenus (AGR).

Avant d’arriver à cette étape, les 1610 jeunes bénéficiaires ont fait face à des travaux à haute intensité de main d’œuvre (THIMO) qui sont des microprojets communautaires. Ils sont sélectionnés par l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB) dans le cadre du projet Opportunités d’emploi pour les jeunes vulnérables (EJV) et ont reçu chacun une subvention de 60 000f CFA.

Bien avant la phase de démarrage, les bénéficiaires étaient au cours des travaux, rétribués à 1500FCFA/jour pendant 80 jours (y compris les jours de formation). A partir de cette rémunération, ils doivent épargner de l’argent (au moins 40 000FCAF) qui va leur permettre de démarrer ou étendre une activité génératrice de revenu (AGR).

Aujourd’hui c’est chose faite pour les 1610 bénéficiaires retenus. Leur subvention a été rendue possible grâce au financement de la Banque mondiale qui a mis la barre à hauteur de 9 milliards de francs CFA pour une durée de trois (03) ans. Ce financement vient donc en appui au projet EJV qui vise à toucher au total 14.000 jeunes bénéficiaires dans les zones ciblées.

Comme mentionner ci-dessus, les 1610 bénéficiaires de la région des Savanes ont déjà reçu leur subvention à la date du 22 novembre 2020, 1120 ont déposé leur plan d’affaire et 700 jeunes sont en attente. Mais au total 2850 jeunes seront bénéficiaires.

Lors du processus ayant abouti à la sélection de ces 1610 bénéficiaires par l’ANADEB, des difficultés ont été constatées. Mais très rapidement des approches de solutions et des leçons ont été tirées

En effet plusieurs consultants ont manqué de professionnalisme dans l’élaboration des PA. Certains promoteurs après trois mois de coaching veulent changer d’idées d’affaires.

Pour y arriver, la tenue des rencontres de recadrage PA et de leur validation avec les facilitateurs, ont permis d’accentuer l’appui en accompagnement du consultant coach et de l’antenne.

Lors des séances de validation, la qualité des documents de PA a été améliorée. Ceci dans le but de valider coûte que coûte l’idée de départ avec le jeune promoteur, reste capitale pour la réussite de l’AGR

Pour finir il faut noter que l’objectif de l’EJV est de fournir des opportunités aux jeunes vulnérables ciblés au Togo de pouvoir démarrer une activité génératrice de revenus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here