Entrepreneuriat : l’ODI réactive l’esprit de créativité et de travaillabilité des jeunes à Dapaong

0
362

Par la Rédaction le 12 novembre 2020.

(IMPARTIAL ACTU)- Début effectif mercredi 11 novembre 2020 à Dapaong, de l’étape 1, de la tournée nationale de formation et de motivation de la jeunesse togolaise sur la créativité et la travaillabilité.

Organisée par l’organisation pour le Développement Inclusif (ODI), en partenariat avec la motivatech Canada, la tournée a démarré en grande pompe.

C’est déjà un début de tournée prometteur. Puisque l’impression de tous les participants est satisfaisante à tous les niveaux.

« Avant d’arriver à cette formation, j’étais sans mentir sceptique. Puisque c’est un ami qui après moult explications m’a convaincu à venir suivre les modules. Mais arrivé je me suis rendu compte qu’il y a beaucoup d’opportunités que je pouvais bénéficier et qui souvent passées par la fenêtre. A présent, place au travail pour décrocher les mérites de mes potentiels. J’ai actuellement la conviction que je peux devenir autonome sans être forcément employé », a circonstancié Tchidé Yobe, l’un des participants.

Également présent à cette session de motivation Kombaté Fidèle conseiller municipal de la commune Tône 1, estime que cette initiative est arrivée à point nommé, surtout à une période où le chômage est galopant.

« Pour cette première journée, je très heureux de constater que tous nos jeunes ont manifesté un sentiment de satisfaction. Surtout relativement aux thèmes développés, qui sont sans aucun commentaire de très bonnes qualités. La jeunesse togolaise en général et surtout celle de Dapaong en avait besoin. Nous sommes à une période où le chômage est galopant et que l’État providence n’existe plus. A mon avis l’une des solutions efficaces est l’entrepreneuriat et pour pouvoir entreprendre, il faut avoir les outils nécessaires. C’est pourquoi nous saluons cette initiative qui est arrivée à point nommé », a-t-il analysé.

Techniquement, il était question de démontrer aux participants, que chacun d’eux porte en lui, les germes de la créativité.

Pour Roméo CHOUAKE, entraîneur d’excellence et formateur principal, seuls les plus audacieux réussissent mieux dans le domaine du travail.
Selon les thèmes développés, il n’est nul question d’encourager les jeunes à entreprendre mais plutôt de booster en eux l’esprit de créativité et de travaillabilité. Une démonstration qui renvoie à la traditionnelle comparaison entre l’emploi et le travail.

« Si je veux avoir un emploi, ça dépend pas de moi, mais si je veux produire du travail, ça dépend pleinement de moi. Je voudrais que les jeunes sachent qu’en réalité, c’est pas forcément l’emploi qui offre un statut socioéconomique. Le secret à ce niveau est de monter un projet à ses frais sans paye. Et lorsque vous commencez le travail à vos frais sans paye, vous finissez toujours avec la paye. Je voudrais pour finir vous demander d’être patients, pour commencer à travailler même sans être payés. J’ai remarqué que les gens qui ont choisi le travail par rapport à ceux qui ont choisi l’emploi, finissent souvent par devenir indépendants économiquement », a-t-il comparé.

Ce jeudi 12 novembre, la formation de motivation se poursuit toujours à Dapaong. Mais cette fois-ci la formation aborde les rouages de la créativité en matière entrepreneuriale.

Demain vendredi, l’équipe de l’ODI mettra le cap sur la ville de Kara, toujours dans le cadre de la tournée nationale de motivation et de formation sur la créativité et la travaillabilité des jeunes.

PARTAGER
Article précédentA Comparative Essay Illustration
Article suivantGhana : Jerry John Rawlings n’est plus.
René DOKOU je suis juriste de formation, et je fais du journalisme une passion. Je m'intéresse aux sujets d'ordre général, mais j'ai un penchant pour le sport. Impartialactu.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here