FAO : Un rapport d’étude sur les fruits et légumes bientôt disponible au Togo, pour une sécurité alimentaire et nutritionnelle

0
454

Publié le 14 février 2019.

(IMPARTIAL ACTU)- Un atelier national de validation du rapport d’étude sur les filières fruits et légumes au Togo, Co-organisé par le ministère de l’agriculture, de la production animale et halieutique et l’Organisation des Nations-Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), est ouvert jeudi 14 Mars 2019 à Lomé. La rencontre qui ne va durer qu’une seule journée, est organisée pour permettre aux acteurs du secteur de prendre connaissance du rapport d’étude sur les fruits et légumes au Togo et de contribuer à son amélioration.

En effet, le Togo pour corriger le déficit de manque de données statistiques actualisées sur les filières fruits et légumes, a lancé en 2013 des études thématiques dans le cadre du 4e recensement national de l’agriculture. Lesquelles études ont d’ailleurs permis au pays de produire des statistiques sur la situation des fruits et légumes.

Mais au-delà de tous ces efforts, le constat est que malheureusement, ces données statistiques sur la production des fruits et légumes, n’ont bénéficié d’aucune actualisation ces cinq dernières années à compter de 2013.

Et c’est pour relever ce déficit, et arriver à mieux cerner la contribution à la sécurité alimentaire et nutritionnelle des données actualisées au Togo, que la FAO a en collaboration avec le gouvernement, commandité une étude sur l’état des lieux de la production, l’organisation des filières et leur contribution à la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Les travaux de cet atelier, vont donc graviter autour des échanges qui contribueront à amener chacun des participants à faire une analyse critique du rapport et de formuler des suggestions et recommandations, qui devront concourir à son amélioration, et de le rendre disponible pour le public.

Selon Djiwa Oyétoundé, Chargé de Programme FAO-Togo l’étude au cœur de l’atelier n’a pas pu ressortir les qualités réelles des flux de produits horticoles surtout au niveau des frontières entre le Togo et ses pays voisins, mais précise t’il, révèle les principaux faits et données suivants : En 2017, le Togo a produit plus de 560 000 tonnes de fruits dont 66% de mangues. Entre 2013 et 2017, la production de légumes est passée de 21 687 tonnes à 31 215 tonnes et les principales spéculations sont : oignon, carotte, et tomates.

Il poursuit en précisant que la disponibilité des fruits et légumes est confrontées aux pertes enregistrées au champ de l’ordre de 12 à 20%, et aux détériorations lors des distributions de l’ordre de 20 à 50%. Ainsi sur près de 560 000 tonnes de production, la quantité de fruits et de légumes disponible est d’environ 270 000 tonnes.

« Pour couvrir les besoin de la population, il faudrait plus d’un million de tonnes des fruits et légumes, soit un gap de 75% à combler », a-t ’-il expliqué.

Les pratiques culturales et l’usage des pesticides non homologués, affecte la qualité des fruits et légumes, tout ceci est selon Djiwa Oyétoundé, Chargé de Programme FAO-Togo  û au manque d’information sur la nutrition et limite par ricochet l’utilisation optimale des fruits et légumes pour améliorer la qualité nutritionnelle.

« Vous mesurez bien avec moi l’importance que revêt cette étude pour laquelle vos expertises et expériences sont sollicitées en vue d’améliorer sa qualité et le rendre disponible pour le public », a-t ‘il recommandé aux participants.

Pour memo, les fruits et les légumes représentent d’importantes sources de vitamines, minéraux, fibres antioxydants et d’énergie, dont le rôle sur le métabolisme et le bien-être est chaque jour confirmé.

René DOKOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here