Football/DPFAN : Gbongli Kodjovi, l‘homme providentiel de Cronos FC de Cacavelli

0
221

Par René DOKOU, le 24 septembre 2022

(IMPARTIAL ACTU)- Gbongli Kodjovi président de l’Association des Jeunes pour la Promotion de la Non-Violence (AJPNV), élargit son champ d’intervention en termes de responsabilité. Cet homme au grand cœur très passionné du football a décidé de prendre les rênes de Cronos FC, un club de football affilié au District Préfectoral de Football d’Agoe-Nyivé (DPFAN).

Très connu dans le paysage associatif, milieu dans lequel il œuvre depuis plusieurs années déjà, pour la culture de la non-violence et de la promotion de la paix, le Lieutenant de l‘humanisme scolaire décide de se lancer dans la promotion de la pratique du football.

L‘impact Gbongli Kodjovi déjà au rendez-vous ?

Ployée dans un projet sportif induit de rafistolage et de résultats peu probants, Cronos FC a retrouvé de la verve depuis qu‘elle est sous la férule de son nouveau président Gbongli Kodjovi Jean-Claude. Le club de Cacavelli est désormais lancé dans une spirale positive et se positionne comme l‘un des clubs les plus compétitifs du district.

La preuve après deux sorties dans le tournoi Cacavelli Soccer qui est à sa 13ème édition, les poulains du coach Jonas ont enregistré deux victoires avec surtout la manière. Leur première sortie a été soldée par une victoire 3 buts à 0 devant Wara FC, avant de faire la démonstration de force 5-0 face à Cigogne.
En quart de finale, les protégés de GBONGLI Kodjovi ont élimé l’AC ADJ après la fatidique séance des tirs au but 5-4. En demi-finale, Cronos FC s’est bien comportée au match aller en s’imposant 1-0 devant AC Clermont Foot avant de sombrer 0-2 au match retour devant le même adversaire. « On est éliminé certes mais je suis fier de mes joueurs. L’essentiel pour moi est de corriger ce qui n’a pas marché. Il en aura certainement d’autres compétitions », a consolé ‘e président de Cronos FC.

De la motivation dans le groupe de Cronos FC…

Selon les propos du coach Laré T.Jona, les joueurs dont la plupart sont des élèves et des étudiants affichaient une certaine réticence pour répondre aux séances d‘entrainement. L‘arrivée de leur nouveau président a quasiment changé la donne. Gbongli Kodjovi Jean-Claude puisque c‘est de lui qu‘il s‘agit a offert à tous les membres du club, un environnement et des conditions favorables afin qu’ils vivent une expérience valorisante et qu’ils atteignent leur plein potentiel.

‘’Notre club est déterminé à s’établir comme une référence du grand district préfectoral de football d‘Agoe-Nyivé. C‘est pourquoi, je suis résolument engagé à assurer un développement optimal de tous les joueurs et membres du staff dans un cadre en constante évolution. Je veux promouvoir le sentiment d’appartenance, la fierté d’être du club Cronos FC. Mais la fierté, ça se mérite et ça se cultive ! Des réalisations personnelles et collectives au sein du club contribueont également à créer de façon pérenne cette fierté’’, a déclaré Gbongli Kodjovi.

Gbongli Kodjovi, l‘homme providentiel…
Laré T.Jona coach de Cronos FC reconnait que depuis belle lurette, son club était dans un véritable cahin-caha avant que le nouveau président ne débarque. ‘’Honnêtement J-C, est venu nous apporter le souffle qu‘on espérait. Maintenant les lignes ont commencé par bouger. Nous prions qu‘il garde le même état d‘esprit pour nous aider à avancer. Les enfants ont du talent mais le talent seul ne suffit pas’’, a confié Laré T.Jona coach de Cronos FC.

La rigueur et le respect, pour plus de perfections…

Gbongli Kodjovi Jean-Claude veut au sein de son club développer, encourager et valoriser le sentiment d’appartenance. Son objectif principal est d‘aider les jeunes joueurs en quête de haute performance à atteindre leurs objectifs. Des objectifs qui ne sauraient explique-il, être atteints si le respect et la rigueur ne sont pas au rendez-vous.

‘’Nous devons être rigoureux dans tout ce que nous entreprendrons, avoir le souci du détail dans tous les niveaux d’activités. On parle ici de grande exactitude, rien n’est laissé au hasard, on tend vers la perfection. Le défi est grand, mais stimulant’’, a-t-il laissé entendre.

Avant d‘insister que : ‘’le respect des membres c’est bien, mais le respect entre tous les membres c’est mieux et c’est ce que l’on souhaite. Le respect c’est large et habituellement, plus on en donne plus on en reçoit. Être respectueux dans toutes nos actions, avec tous nos partenaires et nos adversaires. Dans un club comme le nôtre, la notion de respect prend encore plus de signification’’.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here