Football/Togo : décryptage et analyse de la tactique de Jonas Kokou face à Didier Six

0
196

Par la Rédaction le 8 juin 2021

(IMPARTIAL ACTU)- Le Sily national de la Guinée s’est inclinée samedi 5 juin 2021, 0-2 face aux Éperviers du Togo à Antalya (Turquie), dans le cadre des matchs amicaux de la trêve internationale. C’était donc un bon début pour les Éperviers du Togo après le départ de l’ex sélectionneur Claude Leroy.

Le coach intérimaire Jonas Kokou Komla, a fait parler sa qualité technico-tactique, devant un ancien sélectionneur des Éperviers Didier Six. Le technicien togolais a décidé de démarrer le match avec une formation basique de départ (4-3-3) avec Barcola Malcolm au goal ; à la défense : Djene Dakonam, Klousseh Agbozo, Youssif Atte, James Olufade ; au milieu : Henritse Eninful, Ougadja Mani, Dove Wome et en attaque : Ihlas Bebou, Fessou Placca et Kodjo Laba.

Une très belle entame de jeu côté togolais marquée par une remarquable animation dans l’entrejeu avec un 4-3-3 qui devient un 3-4-3 en en phase offensive. Surtout avec des latéraux Youssif Atte et James Olufade qui grâce à leur agilité et technicité arrivent à explorer sans difficultés majeures, la défense du Sily. Nous jouons en ce moment la 8è minute de jeu. Deux minutes plus tard le trio Henritse Eninful – Ougadja Mani – Dove Wome, sortent le grand jeu en imprimant une vivacité dans la conduite de la balle et surtout une précision dans la dernière passe qui empêchent les hommes de Didier Six de réagir promptement. Coaching payant, Laba Fo-Doh ouvre le score à la 9e minute sur penalty, après une faute dans la surface de réparation sur James Olufadé.

Didier Six arrangue sa troupe qui prend le jeu en son compte. Le Sily national absorbe le milieu de terrain togolais et fait le siège de sa défense. Côté togolais on observe un repli défensif systématique. Tous les onze Éperviers défendent dans leur moitié de terrain en trois rideaux à base du 4-5-1 ou en 4-4-2. Sur les flancs, ils défendent toujours à deux avec un sacrifice défensif des ailiers Placca et Bebou qui ont la lourde tâche de se projeter rapidement vers l’avant à la récupération de la balle afin d’exploiter les espaces libérés derrière par les Guinéens. Malgré les velléités offensives de la part des guinéens, le marquoir reste inchangé jusqu’à la pause.

La pression était plus dense côté Guinéen, dès le retour des vestiaires. Le Togo a la peine de relancer proprement le jeu. Le gardien Barcola préfère dégager, du moins jouer long, que de jouer court. Le coach intérimaire du Togo Jonas Kokou Komla maintient sa stratégie. Ainsi vers la fin du match, le Togo a manqué d’attaquant pouvant garder la balle au moment où les Guinéens mettaient la pression pour revenir au score.

Heureusement, les poulains de Jonas Komlan doublent la mise à la 89e minute. Laba Fo-Doh, servi par Nane Richard, rentré en jeu un plus tôt, surprend le goal, guinéen Camara Moussa, pour le 2-0, score final.

« Ça fait du bien de terminer un match avec une victoire. Dans l’ensemble on a pu gérer le match par rapport à nos qualités. La première mi-temps a été parfaite. Tactiquement on était en place et individullement on était tous présents », s’est exprimé Djene Dakonam capitaine des Éperviers au terme du match.
Ce dernier reconnait néanmoins qu’il reste encore beaucoup de travail et prévient qu’il est déconseillé aux uns et aux autres de rentrer dans l’euphorie. « Ce n’est que le début, on doit garder la tête sur les épaules, rester concentrer et continuer par travailler dans le sérieux », a-t-il conseillé.

Le capitaine des Éperviers pense déjà aux éliminatoires de la coupe du monde 2022 qui démarrent en septembre prochain.
« Cette victoire nous donne une force supérieure. Nous allons continuer le travail pour aborder le match de mardi face à la Gambie avec le même état d’esprit. Nous nous sentons bien et avec cette ambiance, je crois qu’en septembre nous allons revenir avec pleines d’énergies. Nous sommes solidaires et compacts, c’est un nouveau départ », a-t-il conclu.

Pour sa part le coach intérimaire Jonas Kokou Komla félicite ses joueurs mais pense que le travail doit continuer. Sa préoccupation actuelle est le prochain match face à la Gambie.
« Maintenant le match de la Guinée est fini, on se projette directement sur le match de la Gambie mardi avec le même état d’esprit. Il faut aller chercher cette victoire pour vraiment qu’on puisse avoir une équipe qui va grandir au fur et à mesure », a-t-il fait comprendre à ses joueurs.

Le Togo va clore son stage le mardi 8 juin avec un match contre la Gambie sans le milieu de terrain de Hoffenheim Ihlas Bebou qui a quitté dimanche le groupe à Antalya, pour des raisons liées au protocole covid-19, qui est en cours dans son club.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here