Le FSA a accordé un financement à hauteur de 378 milliards FCFA à ses États membres en 2017

0
511

Publié par Impartial Actu le 29 mars 2018.

Lomé a abrité ce jeudi 29 mars 2018, la dix huitièmes ( XVIIIème) session ordinaire du conseil d’administration du Fonds de Solidarité Africain (FSA). Il était essentiellement question lors de séance de travail, de passer aux comptes de l’exercice de l’année 2017.

Le conseil d’administration du Fonds de Solidarité Africain (FSA) a lors de la cérémonie d’ouverture solennelle de cette XVIII ème session ordinaire, avancé des chiffres satisfaisants qui été enregistrés au cours de l’année 2017.

Selon TOFIO Kossi, représentant du ministre de l’économie et des finances, 378 milliards de francs CFA est le montant total avec lequel le FSA a contribué au développement de ses États membres en garantie des financements en l’an 2017. Ce montant a permis de mobiliser des ressources de l’ordre de 761 milliards.

Pour le Togo en particulier, selon ce dernie, les garanties accordées par le Fonds de Solidarité Africain (FSA), se chiffrent à près de 38 milliards FCFA dans le cadre du financement des entreprises.

Il a par ailleurs évoqué les priorités du gouvernement togolais concernant ces fonds. Il s’agit notamment des jeunes et les femmes qui ont des initiatives entpreneuriales.

« Je suis persuadé que des actions continueront d’être menées par le FSA afin que des partenariats puissent être noués avec les institutions bancaires et les structures étatiques dédiées à cette catégorie d’acteurs économiques qui constituent une frange importante de notre économie. » a indiqué TOFIO Kossi représentant du ministre de l’économie et des finances.

Abdoulaye BARH BACHAR, président du conseil d’administration du FSA, pour sa par estime que le résultat financier a connu une croissance de près 40% par rapport à l’exercice 2016.

 » Nous nous félicitons de ces résultats auxquels nous sommes parvenus grâce à l’effort de tous  » a-t-il laisser entendre.

Les activités du FSA ont été depuis un temps diversifiées et orientées progressivement vers le secteur privé.

Désiré KOSSI.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here