Gestion Covid-19 : comment s’en sort le Togo ?

0
500

Par la Rédaction le 23 Février 2021

(IMPARTIAL ACTU)- Après l’apparition le 06 mars 2020 du premier cas de covid-19 sur le territoire, le Togo a augmenté sa capacité de test avec le dépistage systématique des cas contacts et de tous les clusters. Cette stratégie a permis de réduire sensiblement les chaines de contamination. Précisément, le pays a effectué 204 937 tests à la date du 29 janvier 2021, soit 26,64 tests pour 1 000 habitants. A la même date, le bilan fait état de 4 975 cas confirmés dont 4 177 cas guéris et 76 décès.

Faure Gnassingbé à l’avant-poste de la lutte

Depuis le début de la crise, le chef de l’Etat est très investi dans les efforts de riposte. Il est le président du comité national de crise sur instruction de qui le gouvernement a décuplé des mesures idoines pour réduire les risques de contamination et améliorer la prise en charge. Il a mis en place la Coordination nationale de gestion de la riposte contre le coronavirus (CNGR), le Conseil scientifique national et des protocoles sanitaires conformément aux dispositions de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

« Novissi » ou la solidarité nationale

Le président a pris des dispositions particulières pour amenuiser les impacts socioéconomiques dévastateurs pour les citoyens comme la politique d’allègement des charges fiscales et le programme d’aide sociale par transfert monétaire (12 500 francs pour les femmes et 10 500 pour les hommes) dénommé « Novissi ». Il a permis d’aider 376 108 femmes et 205 022 hommes avec 11,6 milliards de francs CFA. Un fonds de relance en faveur des TPME a été mis en place en août 2020 avec des crédits allant à 10 millions, pour un taux bonifié de 5%.

Depuis le 1er avril 2020, le montant des échéances de crédits reportées pour aider les entreprises est de 18 milliards. Du début de la crise jusqu’au 15 décembre 2020, l’Etat togolais a dépensé 52,2 milliards pour relancer l’économie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here