Golfe 2 : vers un partenariat avec l’ATAI pour la résolution des problèmes fonciers

0
289

Par la René DOKOU le 15 Octobre 2021

(IMPARTIAL ACTU)- Le président de l’Association Togolaise des Agents Immobiliers (ATAI) TCHINDE Wiyaou a outillé mardi le conseil municipal de la commune de Golfe 2, sur les défis de l’immobilier dans ladite commune et aussi sur la contribution de l’ATAI à la gestion des litiges fonciers sur le territoire de la commune.

En moyenne indique le président de l’ATAI, quatre-vingt-dix pour cent (90%) des litiges, pendant devant les cours et tribunaux au Togo, sont fonciers, selon le rapport de la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR). Selon sa présentation, les conflits naissent des ventes illicites, de la spéculation foncière, de la contestation des réserves, de l’appropriation par les tierces personnes, de la dépossession, de la pluralité de titres de propriété pour une même parcelle, etc, avec pour conséquences l’effritement de la cohésion sociale conduisant parfois aux affrontements violents.

« Les litiges fonciers sont plus concentrés dans les grandes villes, particulièrement à Lomé, la capitale que dans les zones rurales où l’on rencontre généralement plus de conflits d’héritage de terre, de limitation de parcelle, de droit de propriété entre autochtones et allogènes, de non reconnaissance du droit d’accès des femmes à la terre », a souligné TCHINDE Wiyaou.

Pour le cas de Golfe 2, l’ATAI se propose comme une association sérieuse compétente pour regrouper en son sein tous les agents immobiliers du territoire de la commune afin de mener dorénavant de façon coordonnée, toutes actions liées aux ventes de terrains, de maison et de location. Consécutivement à celà, les conflits liés à double ou multiples ventes qui ont pris une ampleur sans cesse grandissante et opposent régulièrement soit des acquéreurs et des propriétaires, soit deux ou plusieurs acquéreurs et enfin des descendants et les acquéreurs, n’auront plus à faire surface.

Ces propositions de l’ATAI, n’ont pas à 100% été consommées par le conseil municipal de Golfe 2, qui en a fait des observations et relever des manquements. Mais en fait, ce sont des propositions qui pour un début d’échanges sont acceptables et qui peuvent aussi être améliorés si les rencontres de ce genre s’enchaînent.

« Toute notre reconnaissance pour l’ATAI qui nous a outillé ce jour à prendre davantage conscience des défis de la gestion du foncier sur notre territoire. Nous en avons une idée mais ça s’est approfondie avec un accompagnement plus éclairé », a déclaré James Amaglo Maire de Golfe 2.

Aucune décision n’a été prise au sortir de cette rencontre d’échanges mais la voie est selon le maire James Amaglo balisée pour la poursuite des discussions plus éclairées et approfondies de la gestion des défis liés au foncier. Le problème du foncier étant une épineuse question pour tout le Togo, la commune de Golfe veut se démarquer pour faire y face.

Ce qui explique selon M. le Maire la sollicitation de l’ATAI pour accompagner sa commune à nouer un partenariat gagnant-gagnant devant aboutir à la résolution sans difficultés de ces problèmes fonciers. 

« Nous sommes obligés de faire face à ces problèmes. Nous sommes une commune et c’est de notre responsabilité de les résoudre pour apporter la paix au sein de nos populations », a conclu James Amaglo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here