Grâce aux normes ITIE, le Togo s’est instauré un climat de confiance auprès des investisseurs !

0
449

Par Impartial Actu le 17 décembre 2019.

(IMPARTIAL ACTU)- Depuis son adhésion volontaire à l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) en 2009, le Togo ne fait que gravir les échelons. Juste trois ans après son adhésion, le pays dirigé par Faure Gnassingbé, a très vite rempli les conditions pour s’offrir le statut de pays conforme aux normes ITIE, et c’était le 22 mai 2013. Grâce à des efforts consentis ici et là par les gouvernements qui se sont succédés, le Togo dispose d’un processus efficace pour la publication et le rapprochement de tous les revenus du gouvernement issus du secteur extractif.

Des chiffres qui démontrent sans ambiguïté, la volonté du Togo et de ses dirigeants à se conformer aux mécanismes de bonne gouvernance. Tous ces résultats sont également le fruit de l’essor de l’activité minière, grâce à la volonté et à l’humilité dans l’apprentissage des principes de transparence.

Par ce mécanisme de bonne gouvernance, le Togo donne confiance aux investisseurs qui s’intéresseraient au pays dans le secteur minier. Le statut de pays conforme nécessite le respect de certaines recommandations entre autres : la publication périodique des rapports d’activité et des rapports de conciliation (ce que les entreprises perçoivent en comparaison de ce qui est déclaré au niveau de l’Etat). Cela nécessite donc la rigueur dans la gestion et une conformité des données.

Cette Initiative est un avantage pour le Togo. La mise en œuvre de ces normes a permis au Togo d’instaurer un climat de confiance auprès des investisseurs qui s’intéressent de plus en plus au secteur minier.

L’ITIE est une coalition composée de gouvernements, d’entreprises, de groupes issus de la société civile, d’investisseurs et d’organisations internationales. Elle vise à renforcer dans les pays riches en ressources pétrolières, gazières et minières, la bonne gouvernance des revenus publics issus de leurs extractions.

René DOKOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here