GTC S.A : vers l’économie réelle, des difficultés passagères, loin d’une imminente faillite

0
1805

Par la Rédaction le 14 Mars 2021.

(IMPARTIAL ACTU)-La migration vers l’économie réelle n’est pas une chimère, mais elle impose de nouvelles réalités qui s’apparentent naturellement à une défaillance économique, lorsqu’on est une entreprise privée. A l’époque plus précisément dans les années 90, des entreprises américaines avaient connu une chute vertigineuse pour cette raison. Une chute qui après moult efforts de celles-ci ont réussi à redresser leur économie et celle de leur nation. Au Togo, une entreprise dénommée Global Trade Corporation S.A, vit actuellement une situation similaire mais qui au regard de la détermination et de l’engagement de ses responsables va redorer le blason et offrir de nouveau le sourire à ses souscripteurs dans les prochains mois.

En France un pays de droit très suivi par le législateur togolais au delà d’appartenir à un espace communautaire qui a ses normes juridiques, la loi de sauvegarde des entreprises n°2005-845 du 26 juillet 2005 et le décret d’application n°2005- 1677 du 28 décembre 2005 ont ouverts de nouvelles perspectives pour résoudre les difficultés des entreprises. Ces dispositions ont été insérées dans le Code de commerce, au nouveau Titre VI, sous les articles L610 et s. Elles ont modifié la Loi précédente n°2003-7 du 3 janvier 2003.

La situation actuelle de GTC S.A illustre parfaitement tous ces paradigmes en cette période de vaches maigres.

En effet,cette entreprise portée par Ghislain Emerice AWAGA, connait des difficultés économiques qui ne sauraient s’apparenter à une fatalité au regard des importantes orientations actuelles vers les projets concrets et réels.

Selon les informations parvenues à la Rédaction de votre journal Impartialactu.info, la société GTC S.A va dans les tous prochains jours commanditer un audit, dont les rapports seront rendus publics afin de tout clarifier à l’opinion publique.

Pendant cette période, la société n’arrêtera pas pour autant les paiements des rémunérations à ses investisseurs. Cela fera objet d’une programmation qui sera également rendue publique afin de rassurer les investisseurs, et ceci en fonction de la rentabilité des projets actuels de GTC SA.

La vie de dirigeant d’entreprise est une aventure remplie de rencontres et de découvertes enrichissantes. Mais la vie d’entrepreneur n’est pas un long fleuve tranquille, et personne n’est à l’abri de rencontrer une situation compliquée sans vraiment savoir comment faire face. S’inscrivant dans cette logique, l’équipe de la GTC S.A sera toujours et encore aux avant-postes pour travailler à fond, histoire d’entretenir de meilleures relations avec les clients pour qu’une situation tendant à la violence ne s’impose pas.

Par ailleurs, Global Trade Corporation SA entend tout mettre en œuvre afin de stabiliser la situation dans les six prochains mois. Cela passera par une capitalisation sur les projets actuels et une rentabilisation des succursales de la sous-région.

Mais tous les clients ayant des situations particulières et urgentes peuvent adresser un courrier au PDG de GTC S.A Ghislain Emerice AWAGA, pour la résiliation des contrats ou le paiement urgent de la rémunération.

Dans le domaine des affaires, un problème qui n’est pas pris suffisamment au sérieux est un problème qui est généralement traité superficiellement. La GTC S.A consciente de cette réalité a pris à bras le corps la mesure de la situation et qui peut potentiellement mettre en péril son existence. Raison de plus pour elle d’informer ses clients que « cette situation ne signifie pas la fin de GTC mais une cessation pour régler les difficultés actuelles et que les autres succursales fonctionnent de manière purement autonome ».

“Tout s’arrangera dans les mois à venir , c’est passager, ce n’est pas si grave que ça. On y travaille ardemment d’ailleurs…”, a laissé entendre le PDG Ghislain Emerice AWAGA.

L ‘insolvabilité n’étant pas de la tradition à la GTC S.A, tous les clients désireux de prendre contact avec la direction, peuvent le faire à travers les canaux officiels. En plus de cela un numéro spécial sera communiqué dans les prochains jours afin de donner plus d’éclaircissements aux investisseurs.

L’erreur étant un excellent enseignant ! Le processus de remise en question est certes douloureux mais tellement salvateur. La GTC S.A se fondant sur cette option, estime que la situation peut durer trois à six mois au plus le temps d’avoir une rentabilité conséquente sur ses différents projets afin de retrouver une stabilité définitive.

C’est donc sourire aux lèvres que les responsables de la GTC S.A invitent tous les clients, souscripteurs et autres à garder le calme et à avoir confiance que les obstacles sont faits pour être surmontés.

PARTAGER
Article précédentLabore voluptatem velit quaerat.
Article suivantPSG et Di Maria liés jusqu’en 2022
René DOKOU je suis juriste de formation, et je fais du journalisme une passion. Je m'intéresse aux sujets d'ordre général, mais j'ai un penchant pour le sport. Impartialactu.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here