Hélène Doubidji du Togo enlève le Grand prix du journalisme sensible au genre au Sénégal

0
407

Par la Rédaction le 9 Décembre 2020

(IMPARTIAL ACTU)- Hélène Doubidji, Directrice du Site d’informations générales Togotopnews est lauréate du Grand prix régional du journalisme sensible aux genres. Grâce à son reportage intitulé « mariées tôt contre leur gré », elle a enlevé ce prix de 1,5 million FCFA qui lui a été remis mercredi au cours d’une cérémonie solennelle à Saly (Sénégal).

Cette Dame actuelle présidente d’ATOPPEL, fait ainsi la fierté de la presse togolaise à travers son reportage qui lui a valu ce Grand prix. Le reportage relate ainsi le parcours douloureux des femmes victimes du mariage forcé, alors qu’elles étaient à peine pubères.

La lauréate se dit non seulement fière de porter encore haut le nom de son pays et place cette distinction sous le sceau de plus de responsabilités.

« Etre à nouveau lauréate d’un prix aussi prestigieux ne fait que renforcer ma détermination et la confiance que j’ai toujours en moi. Je suis honorée une fois encore de porter haut le nom du Togo. C’est à la fois une grande fierté et beaucoup plus de responsabilités et d’engagements », a-t-elle déclaré.

Cette distinction porte à 6 ses prix et nominations notamment 2 sur le plan mondial, 3 au niveau africain et 1 sur le plan national.

Ce prix décerné par l’Institut Panos Afrique de l’Ouest (IPAO), sous le parrainage du Bureau Régional d’ONU Femmes Afrique de l’Ouest et du Centre, est ouvert aux journalistes du Bénin, Togo, Mali, Niger, Sénégal, Burkina Faso, de la Guinée et Côte d’Ivoire. C’est son grand reportage titré « Mariées tôt contre leur gré » qui a retenu l’attention du jury.

« Le mérite revient à toute la presse togolaise, en particulier la presse en ligne qui malgré les conditions difficiles de travail s’efforce d’être professionnelle », a-t-elle marqué.

A travers ce prix régional, l’IPAO et ses partenaires veulent créer une stimulation chez les journalistes et au sein des médias ouest-africains à produire sur les questions relatives aux droits des femmes et des contenus médiatiques plus équilibrés du point de vue genre.

4 journalistes ont été primés, soit un (1) pour chaque catégorie de média : radio, presse écrite, télévision et presse en ligne. Les 3 autres lauréats viennent notamment de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso et du Mali.

PARTAGER
Article précédentLe PNPER et ses réalisations
Article suivantPrésidentielle au Ghana : et de deux pour Nana Akufo-Addo
René DOKOU je suis juriste de formation, et je fais du journalisme une passion. Je m'intéresse aux sujets d'ordre général, mais j'ai un penchant pour le sport. Impartialactu.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here