IDA20 : le Togo favorable à la mobilisation de 90 milliards $

0
134

Par René DOKOU le 16 juillet 2021

(IMPARTIAL ACTU) – Le Chef de l’État Faure Essozimna Gnassingbé a pris part jeudi à Abidjan, à une réunion de haut niveau consacrée à la 20ème reconstitution des ressources de l’Association internationale de développement (IDA20). Vingt-deux (22) Présidents ont participé à cette conférence conjointement organisée par la Côte d’Ivoire et la Banque mondiale.

La rencontre a également mobilisé les responsables des institutions du groupe de la Banque mondiale (BM) notamment le Directeur général de la Société financière internationale (SFI) et le Directeur des opérations de la Banque mondiale.
Plusieurs sujets ont fait l’objet de discussion en l’occurrence les priorités de développement, l’impact de la Covid-19, le Plan de reprise économique et les besoins de financement.

Faure Gnassingbé va ainsi intensifier le plaidoyer pour une augmentation des ressources du bras financier de la Banque Mondiale, ce qui permettra de relancer les économies africaines, créer de l’emploi, promouvoir la résilience et un développement inclusif. Ce travail que s’est confié le Chef de l’État togolais se fera aux côtés de ses pairs.

Le sommet a été sanctionné par une déclaration dite “Déclaration d’Abidjan”, qui servira de feuille de route pour mobiliser 90 milliards $ avant la fin 2021, au profit de secteurs prioritaires tels que le capital humain ou le secteur privé.

Cette feuille de route révèle de nouvelles approches collectives des questions prioritaires de développement économique et social. Il s’agit évidemment d’une stratégie commune qui permettra aux pays africains de renforcer substantiellement le capital humain, créer l’emploi à travers des politiques de développement du secteur privé et relancer les économies.
Il est également prévu des mécanismes d’anticipation des crises afin de protéger les populations d’éventuelles pandémies, de crises humanitaires, de catastrophes naturelles et d’insécurité.
Les chefs d’Etat africains ont exprimé leur gratitude aux partenaires au développement pour leur intérêt manifesté à la reconstitution pour d’au moins 100 milliards de dollars US des ressources de l’IDA d’ici à fin 2021 en vue d’atteindre les objectifs énoncés dans la feuille de route.

En rappel, le Togo bénéficie des ressources et guichets de l’IDA, dans l’accompagnement de son secteur privé, et la mise en œuvre des projets de santé et de développement socio-économique dans les domaines de l’énergie, des infrastructures, des filets sociaux et de lutte contre l’érosion côtière, entre autres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here