Interpellation brutale d’Agbéyomé : A qui imputer la faute ?

0
381

Par Impartial Actu le 22 Avril 2020.

(IMPARTIAL ACTU)- Arrestation brutale, violation des droits de l’Homme…, ce sont autant de mots utilisés sur les réseaux depuis mardi, juste après l’interpellation du président du MPDD, Gabriel Agbéyomé Kodjo.

Sur la forme, l’utilisation de ces mots pour qualifier la descente des forces de l’ordre au domicile de l’ancien Premier Ministre, est acceptable. Mais sur le fond, Agbéyomé Kodjo ayant refusé de se présenter de lui-même à la gendarmerie, s’est mis dans le dur et n’a pas laissé de choix aux autorités que, celui du recours à la force.

Ainsi le candidat malheureux à l’élection présidentielle du 22 février dernier Agbéyomé Kodjo, a été emmené de force par la gendarmerie nationale pour être entendu. La brutalité et les actes de violence perpétrés en son domicile avant son arrestation ne peuvent aucunement être perdus de vue et sont condamnables.

Mais selon les autorités togolaises, tel a été le cas parce que, le Sieur Agbéyomé Kodjo ait par trois (03) fois refusé de se présenter de lui-même à la gendarmerie.

Que reproche t-on exactement au Sieur Agbéyomé Kodjo ?

En effet, selon les griefs formulés contre le Sieur Agbeyomé Kodjo, il n’a pas simplement contesté les résultats de la récente élection présidentielle donnant vainqueur Faure Gnassingbé avec 70,78% des voix. Sur le fond, il est allé plus loin en utilisant les emblèmes de l’État et en se présentant comme Chef de l’Etat. Par ailleurs, il a nommé un Premier Ministre et des Ministres.

Très bientôt et vue qu’il est déjà dans les mains de la gendarmerie, la justice va l’entendre et voir si les faits qui lui sont reprochés sont avérés et elle tranchera.

Faut rappeler que le candidat sortant à la dernière élection présidentielle Faure Gnassingbé, a été selon les résultats définitifs donnés par la cour constitutionnelle réélu avec 70,78% des suffrages suivi d’Agbéyomé Kodjo avec 19,46% et Jean-Pierre FABRE 4,68%. Tchaboré GOGUE est classé 4ème avec 2,40%, alors que Komi WOLOU est crédité de 1,20% ; William KOUESSAN obtient 1,20% et Tchassona Traoré a 0,68%

Étienne SABRE.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here