Interview Exclusive : « En 2014 notre vitrine des produits du terroir a bénéficié d’un appui financier du PASA, et 5 ans après nous avons bilan très positif en terme de visibilité et de promotion des produits » Layi Salami.

0
326

Par Impartial Actu le 10 décembre 2019.

(IMPARTIAL ACTU)- « La Vitrine des produits du terroir » une structure spécialisée dans la transformation des produits agricoles, sis à Nukafu non loin de la station T-Oil sur le boulevard Jean-Paul II, a bénéficié en 2014 d’un appui financier Projet d’Appui au Secteur Agricole (PASA). Portée par la Coopérative des Transformateurs ses Produits Agricoles du Togo ( COTPAT), l’initiative vise notamment à promouvoir les produits locaux transformés par des entrepreneurs togolais.

Le projet a aujourd’hui cinq ans, et il est très important de marquer une pause pour faire le bilan pour mieux se poser des questions et bien se relancer. C’est à cet exercice que M Salami Layi, président de la COTPAT, a été confronté à travers une interview qu’il a accordé à impartialactu.info

Pourriez- vous vous présenter à nos lecteurs ?

Je suis Layi SALAMI, jeune entrepreneur, Responsable et Promoteur des Vitrines Produits du Terroir.

En 2014, grâce à un appui financier du PASA, le COTPAT dont vous êtes le président a mis en place «la vitrine des produits du terroir». En quoi consiste cette initiative ? Quels étaient ses objectifs ?
Effectivement, nous avons en 2014 obtenu un appui financier du PASA pour la mise en place d’une vitrine d’exposition et vente des produits du Terroir.
C’est une initiative qui vise à faire la promotion et la vente des produits transformés localement
Les objectifs du projet étaient :
Mettre en place une vitrine d’exposition et vente
Faire la promotion et la vente de 10 produits issus de 10 unités de transformation
Participer aux foires et expositions
Faire la publicité des produits du terroir
Créer 3 emplois permanents

Cinq ans après la mise en route de cette initiative, où en êtes-vous aujourd’hui ? Quel bilan pouvez-vous en dresser?
5 ans après nous avons bilan très positif en terme de visibilité et de promotion des produits
Les ventes n’ont pas été ce que nous avons souhaité compte tenu des travaux qui avaient duré sur l’avenue Jean Paul II bloquant ainsi l’accès à la vitrine.
Les deux premières années suivant l’ouverture de la vitrine, le chiffre d’affaire réalisé était plus de un million de francs CFA par mois mais ce chiffre a connu une baisse sensible de plus de 50% ces trois dernières années.
Les ventes reprennent un peu un peu après les travaux sur la voie
Malgré les faibles ventes la vitrine a réussi à maintenir 3 emplois stables
Plus de 500 produits fournis par 120 entrepreneurs agroalimentaires (Jeunes et femmes) sont vendus à travers la vitrine.
La principale note de réussite de cette vitrine est qu’elle a servi de point de départ pour la création d’autres vitrines dont celle de Kara et celle de la place FAO

Les objectifs fixés au départ ont-ils été atteints ?

Les objectifs fixés sont vraiment atteints sauf les objectifs de ventes

En quoi l’initiative a-t-elle changé la vie des promoteurs?

La vitrine a surtout permis aux jeunes primo entrepreneurs et aux femmes transformatrices des zones rurales de pouvoir mettre leur produits sur le marché et assurer leur visibilité.
Elle a aussi permis aux promoteurs de faire découvrir leurs produits aux Compatriotes de la diaspora et aux personnes expatriés
Elle a aussi permis l’amélioration de la vente des produits et l’augmentation des revenus des promoteurs

Et si c’était à refaire…?

Communique suffisamment sur les vitrines et intensifier des actions de sensibilisation à la consommation locale

Quelles sont vos ambitions futures?

Multiplier les vitrines dans les grands quartiers de Lomé et dans les chefs lieu de région
Mettre en place un supermarché des produits made in Togo
Nous avons aussi initié un projet qui consiste à rapprocher les produis du terroir de nos clients jusqu’à leurs portes dans les bureaux ou à domiciles. Ce projet est dénommé vitrine à vos portes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here