JIA : le Togo veut davantage valoriser le métier d’éducateur en alphabétisme.

0
302

Par la Rédaction le 11 Septembre 2020.

(IMPARTIAL ACTU)- « L’alphabétisation et son enseignement pendant et après la crise de la Covid 19 : Le rôle des éducateurs et l’évolution des pédagogies », c’est sous ce thème qu’est placée la célébration de la journée internationale de l’alphabétisation de l’année 2020.

Au Togo, l’événement a été marqué par une cérémonie de lancement officiel des activités sous la houlette du ministère de l’action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation ce jeudi 08 septembre 2020 à Lomé.

Cet événement d’envergure internationale, et le 54 ème du genre, se veut une aubaine pour les différentes parties prenantes de sensibiliser toutes les communautés sur les méfaits de l’analphabétisme qui constitue un frein au développement aussi bien dans les domaines social, sanitaire, économique, culturel, civique que psychologique, mobiliser l’opinion nationale et internationale autour de la question des éducateurs, susciter l’intérêt chez les acteurs de l’alphabétisation et surtout éducateurs de redoubler d’efforts, en d’obtenir leur adhésion et de les faire participer activement à l’amélioration des processus d’enseignement apprentissage.

L’événement se veut également une plateforme pour sensibiliser les opérateurs sur les avantages de la valorisation du métier des éducateurs en alphabétisation et leur importance dans la chaîne éducative, susciter l’intérêt chez les autorités publiques et politique, les partenaires techniques et financiers, de s’investir d’avantage dans l’amélioration des conditions de vie et de travail des éducateurs.

Occasion pour le représentant du préfet d’Agoè-nyivé Gnatsè Kodjo de féliciter le ministère de l’action sociale pour cette grande initiative et a préciser que la préfecture d’Agoè-nyivé est résolument engagée pour accompagner le ministère dans sa démarche de sensibilisation des communautés sur les méfaits de l’analphabétisme qui se veut une entrave à l’évolution de nos sociétés.

Pour le directeur général de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle ABETE Baoumodom, au Togo le taux d’alphabétisation varie d’une région à une autre.

« Parler de l’analphabétisation, c’est parler de tout ceux qui n’ont pas eu la chance d’apprendre à écrire ou à lire dans une langue donnée. Aujourd’hui, le bilan indique que le taux d’alphabétisation est de 63,6%. Comme nous l’avions dit dans la salle, ce taux varie d’une région à une autre. De la zone méridionale vers la partie septentrionale, ce taux va en grandissant », à laissé entendre le DG ABETE Baoumodom.

Notons que cette journée internationale de l’alphabétisation qui s’ouvre du 8 au 14 septembre 2020 est placée sous la supervision de la ministre en charge de l’action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation dans toutes les régions. Mais vue la crise sanitaire, la célébration se fera exclusivement dans dans les régions dans le strict respect des mesures barrières édictées par le gouvernement.

Ben Tchaa

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here