JMA: La FAO part en guerre contre le gaspillage alimentaire.

0
496

Publié le 13 octobre 2018.

(IMPARTIAL ACTU)- En prélude à la célébration de la journée mondiale de l’alimentation, célébrée le 16 octobre de chaque année, l’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture a, en collaboration avec le ministère de l’agriculture et de l’élevage donné une conférence de presse, le samedi 13 octobre 2018. Cette rencontre avec les professionnels des médias s’est tenue, suite à une caravane organisée à cet effet, et qui a sillonné les artères de la ville de Lomé.

La journée mondiale de l’alimentation commémore, la création de la FAO dans les années 1945. Elle a pour leitmotiv de sensibiliser et promouvoir les actions en faveur des populations souffrant de la faim. Elle vise également à assurer la sécurité alimentaire et des régimes alimentaires nutritifs pour tous.

Pour le compte de cette année 2018, le thème international retenu par la FAO est « La faim zéro en 2030, c’est possible ». La FAO Lance via ce thème, un message à l’endroit des dirigeants de tous les pays du monde, à œuvrer pour assurer la sécurité alimentaire à toutes les populations.

Pour DJIWA Oyétoundé représentant du représentant résidant de la FAO au Togo, qui dit lutte contre la pauvreté, dit lutte contre la faim. C’est selon lui le raison pour laquelle, la FAO s’engage dans la lutte contre le gaspillage alimentaire, à compter de cette année, dans l’optique d’agir pour l’avenir.
« On doit servir à chaque fois la quantité de repas qu’on peut manger. Ceci permettra de pouvoir donner à manger à quelqu’un d’autre qui, n’en a pas. C’est la formule la plus adéquate qui facilitera la lutte contre le gaspillage alimentaire », a-t-il souhaité.
Dans sa mission d’atteindre une génération faim zéro, la FAO travaille en contact avec les agriculteurs, pêcheurs et autres métiers de l’agriculture au sens large, pour renforcer leur savoir-faire et leur résilience. Dans cette dynamique, elle soutient les efforts déployés dans le monde pour atteindre la faim zéro aux niveaux international, régional et national, en offrant aux décideurs des éléments probants et solides.

Pour le directeur de cabinet du ministère de l’agriculture, et de l’élevage, Kolani Dondjogué, représentant son ministre de tutel à cette rencontre, la production alimentaire dans le monde est suffisante, pour que chacun puisse se nourrir, à condition que le principe du non gaspillage alimentaire soit respecté.

En 2019, la FAO mènera des actions sur le terrain pour aider le gouvernement togolais à lutter efficacement contre la faim.

 

René DOKOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here