La C.A.I.D/AFRIQUE aux petits soins de santé des populations de Todomé-Dalia dans le Haho.

0
485

Publié le 1er Décembre 2018.

(IMPARTIAL ACTU)- L’association Cellule d’Appui aux Initiatives de Développement en Afrique en abrégé C.A.I.D/AFRIQUE, était le jeudi 29 novembre 2018 au chevet des populations du village de Todomé-Dalia. Une contrée enclavée située à environ 50 kilomètres de la ville de Notsè. L’association (C.A.I.D/AFRIQUE) à caractère humanitaire était donc aux petits soins sanitaires au profit des habitants de Togomé qui en ont cruellement besoin.

Une dizaine de cartons contenant des produits pharmaceutiques a été mobilisée par la C.A.I.D/AFRIQUE pour cette mission. Il s’agit donc d’une variété de médicaments anti-inflammatoires, des antibiotiques, et bref tous les médicaments appropriés à la guérison des fatigues générales, vue que la population du milieu à 99,9%, cultive la terre.

Ce geste du donateur se situe de façon pratique dans le cadre de sa politique de sensibilisation, des populations togolaises surtout celles du Haho, et en particulier celle de Todomé, sur les notions de la paix, du vivre ensemble, de la démocratie, de la non-violence, du respect de l’intégrité morale et physique de l’être humain. Une politique de plus en plus accentuée à l’orée des élections législatives et locales qui s’annoncent.

Conscients du fait que les populations de Togomé ont d’énormes problèmes a avoir accès aux infrastructures routières et surtout sanitaires, les responsables de la C.A.I.D, ont pris la judicieuse décision de coupler ce projet de sensibilisation d’avant, pendant, et après les élections sur la non-violence, à la distribution de médicaments.

La distribution de ces médicaments aux populations riveraines, n’a pas été faite de façon aléatoire, mais plutôt de façon professionnelle. Puisque l’association a fait déplacer sur les lieux toute une équipe de médecins et de pharmaciens spécialisés à cet effet.

Selon AHOUVI Akossiwa, Auxiliaire en Pharmacie de son état, l’accès par les populations aux médicaments et aux soins est subordonné, à une consultation médicale préalable.

« La majeure partie des personnes à qui j’ai remis des médicaments souffrent de courbatures, des douleurs articulaires, le diabète etc », a précisé AHOUVI Akossiwa Auxiliaire en Pharmacie.

EDOH Alognon cultivateur et habitant du Village Todomé-Dalia se dit très heureux de constater qu’il y a des associations sérieuses comme la C.A.I.D/AFRIQUE, qui se soucient de son village. Il n’a pas manqué de manifester toute son allégresse une fois rentré en possession de ses médicaments. Son ami AGOUNOU Koffi responsable de CVD Todomé-Dalia, lui en a profité de l’occasion pour lancer un crie de cœur aux premiers responsables du Pays.

« Nous sommes laissés pour compte, nous n’avons personne qui puisse nous écouter et nous venir en aide. Notre village n’a aucune infrastructure, qu’elle soit routière, sanitaire ou commerciale, rien. On va profiter grâce à la présence de la C.A.I.D/AFRIQUE, chez nous aujourd’hui pour attirer l’attention des autorités du pays à nous venir en aide », a-t-il lancé.

Selon Mr ATCHON Komi responsable cellule Communication à la C.A.I.D/AFRIQUE, le choix porté sur le volet sanitaire, et pas sur un autre volet, pour aider les habitants de Togomé, se justifie par le fait qu’ :
« En 2013, la C.A.I.D/AFRIQUE était déjà aux côtés des populations dans tout le Haho. Et les besoins recensés auprès d’elles, sont à majorité sanitaire. Elles se sont plaints majoritairement de la quasi-inexistence de centres de santé. C’est pourquoi on a tout mis en œuvre pour rentrer en possession de ces médicaments, et les leur offrir », a-t-il relaté.

La C.A.I.D/AFRIQUE, pense très prochainement revenir dans ce village pour d’autres types d’assistance.
« Notre action future pour les populations de Todomé-Dalia, ne va pas tarder à se concrétiser », a promis ATCHON Komi responsable de la cellule Communication.

La C.A.I.D/AFRIQUE, intervient dans plusieurs domaines (culture, environnement, humanitaire, politique social…). En ces périodes des joutes électorales, elle s’est donnée pour mission de sensibiliser les togolais et les togolaises sur la nécessité de cultiver les valeurs démocratiques, le respect des droits de l’homme, en vue du respect du tissu social et des Institutions de la République.

René DOKOU.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here