La C14 retourne à la case départ en annonçant quatre jours de manifestations dans les rues.

0
515

Publié le 23 novembre 2018.

(IMPARTIAL ACTU)- La détermination du régime de Faure Gnassingbé à aller aux élections législatives du 20 décembre prochain, dans des situations où le gouvernement ne semble pas vouloir revoir dans sa copie en vue d’une élection crédible, laisse indifférent la C14. La Coalition des 14 partis de l’opposition ayant accepté la voie du dialogue pour l’organisation des élections législatives apaisées, n’a pas eu gain de cause face au régime de Lomé campé sur sa position, et dit n’avoir d’autre choix que de recourir à la rue. La rue va encore gronder les prochains jours dans plusieurs villes du pays.

Après la grande mobilisation du 17 novembre dernier, la coalition des 14 partis de l’opposition annonce de nouvelles manifestations dans les rues. Ces manifestations auront lieu les 29 novembre, 1er, 3 et 4 décembre 2018 à Lomé, Kpalimé, Atakpamé, Sokodé, Bassar et Dapaong.

« Nous avons décidé de reprendre les manifestations… La pression nous allons l’intensifier ces derniers temps. Cette série de 4 manifestations sont déjà programmées », a déclaré Mme Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, Coordinatrice de la Coalition des 14.

L’arrêt du processus électoral, la libération des personnes détenues dans le cadre des manifestations, les réformes constitutionnelles et institutionnelles, etc, sont entre autres revendications qui sous-tendent l’organisation de cette nouvelle série de manifestations.

René DOKOU.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here