La délégation spéciale de la préfecture du Golfe va dépenser plus huit milliards FCFA en 2018.

0
409

Lomé le 19 décembre 2017.

La délégation spéciale de la préfecture du Golf, a ouvert ce mardi 19 décembre 2017 à Lomé, sa session budgétaire exercice 2018. La cérémonie d’ouverture de cette session s’est déroulée sous la coupole du préfet de la préfecture du golfe, en présence du président de la délégation spéciale de ladite préfecture et d’autres personnalités.

La rencontre a permis aux responsables de la délégation speciale de la préfecture du golfe de dévoiler la prévision budgétaire sur laquelle l’institution qu’ils dirigent va se baser pour mener ses activités dans le courant de l’année nouvelle qui s’annonce. Le budget principal est donc à hauteur de 8 milliards, neuf cents vingt-cinq millions, huit cents quatre-dix FCFA.

La collecte des fonds de cette prévision budgétaire, va se faire par deux moyens : d’une part un apport de l’office togolais des recettes (OTR) à hauteur de 4 milliards FCFA, et d’autre part, une recette dans les marchés, une recette par le paiement pour les installations des panneaux publicitaires et autres à hauteur de 4.738.988759 FCFA, cette somme sera consacrée au volet investissement du budget principal.

Le volet investissement du budget se subdivise en trois programmes fondamentaux. Il s’agit premièrement du programme consacré à l’acquisition des biens publics patrimoniaux auquel 1 milliards de FCFA seront alloués, ensuite du programme des travaux de construction des bâtiments publics à hauteur de 1.601.924344 FCFA, et enfin du programme d’ouverture de voies et de réseau, auquel 2.664.812.795 FCFA seront alloués.

Le président de la DSPG ABOKA Kossi, a tenu à préciser qu’en 2018, les grands travaux déjà engagés vont poursuivre leur cours normale. « Nous avons des instructions de notre ministère de tutelle nous demandant de prévoir au moins 20% de notre budget pour l’investissement, mais nous avons prévu 52% pour ce volet, ce qui sous-entend que les grands travaux (boulevards, les bâtiments d’état civil, les hangars de marchés, les magasins, les latrines publiques..), seront réalisés en 2018 », a-t’il indiqué.
Il poursuit en indiquant que la réalisation de ces travaux ne sera possible que « grâce à la paix ».

Aaron Roland.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here