L’ACT-AFRIQUE appelle au financement de la prise en charge des premiers soins en faveur des accidentés de la route.

0
519

Lomé le 27 décembre 2017.

Depuis quelques années, on constate une recrudescence des accidents de la route, surtout pendant les périodes de fêtes de fin d’année (noël et nouvel an). Une situation qui entraîne des blessés graves, et parfois des handicapés et surtout la mort.

Le gouvernement togolais, a consenti des efforts dans le domaine de la santé, en renforçant le personnel sanitaire avec à la clé la stratégie de contractualisation des hôpitaux publics, qui a déjà accouché des résultats encourageants. Mais malgré tous ces efforts, on constate malheureusement que les moyens d’évacuation pour assurer les premiers soins et sauver les vies humaines en cas d’accidents de la route, restent encore insuffisants.

 

C’est donc cet état de choses qui a contraint l’ONG Au Cœur du Togo et d’Afrique(ACT-AFRIQUE), de monter un projet pilote pour contribuer à assurer aux premiers soins post-accident.

Pour ESSE YAWO Président de ACT-AFRIQUE, certains accidentés une fois évacués au CHU-SO, n’arrivent pas à honorer à temps les ordonnances des médecins pour les premiers soins.
« Ces situations limitent et ralentissent la prise en charge des premiers soins entraînant des complications chez certains et la mort chez d’autres  » a-t’il circonstancié dans une interview qu’il a accordée aux médias dans les locaux du CHU-SU.

L’ONG ACT-AFRIQUE, veut donc à travers ses actions qu’elle a déjà démarré depuis deux semaines: mettre en place un fonds de secours; honorer les ordonnances des premiers soins aux victimes nécessiteux ; aider à trouver les parents ou les proches des victimes ; accompagner les accidentés à domicile ; sensibiliser les victimes et les usagers sur les bons comportements à adopter pendant la conduite ; et enfin faire un accompagnement psychosocial des victimes nécessiteux.

« À travers ces actions, nous voulons aider à la prise en charge des premiers soins des victimes des accidents de la voie publique pendant les périodes de fin d’année « , a indiqué Esse Yao président de ACT-AFRIQUE.

Une vingtaine de victimes ont déjà bénéficié des prestations de cette ONG, qui s’installe dans la salle d’urgence du CHU-SO.
Pour bien rassurer cette mission sociale en toute quiétude, les responsables de l’ACT-AFRIQUE, appellent toute la population togolaise sans exception aucune de mettre la main à la poche, afin de contribuer à sauver la vie des compatriotes en cas d’accidents de la route.

Pour apporter son aide à la réalisation de cette mission à caractère social, il suffit de faire un transfert d’argent par T-Money sur le 90 01 20 06, ou par Flooz sur le 99 42 01 11, ou soit faire un tour à la salle d’urgence du CHU-SO pour donner le montant de sa contribution main à main.

L’ONG compte poursuivre les travaux relatifs à ce projets hormis les périodes de fin d’année, si la population togolaise l’adhère via sa partition financière.

La Rédaction.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here