L’acte II du mois de la diaspora africaine constructive du CJD, lancé,

0
348

Par Impartial Actu le 29 novembre 2019.

(IMPARTIAL ACTU)- C’est désormais officiel, la deuxième édition du mois de la diaspora Africaine constructive, se tiendra du 05 au 06 décembre 2019. L’annonce a été faite ce jeudi 28 novembre 2019 à la mairie d’agoè nyeve 1, au cours d’une rencontre avec les professionnels des médias en présence du directeur du cabinet du ministère de l’administration territoriale de la décentralisation et des collectivités locales Robert Bakaï, représentant Payadowa Boukpessi, ministre en charge dudit département.

Organisé par la Commune d’Agoè-nyivé 1 en collaboration avec le Collectif des Jeunes pour le Développement (CJD) et , la mairie Mobile Alabama avec l’appui des partenaires techniques et financièrs, cette deuxième édition qui est placée sous le thème : « diaspora africaine, acteur du développement », se veut un cadre d’échange pour le développement de l’Afrique, car selon les propos des uns et des autres, le développement d’un pays se fait par l’ensemble de tous les citoyens.
« Le développement d’un pays ne se fait pas tout seul. C’est ensemble qu’on peut contribuer au développement de sa nation. L’événement qui s’annonce, est non seulement un évènement de taille, mais il va contribuer au développement du Togo », a déclaré Robert Bakaï Directeur de cabinet du ministère de l’administration territoriale.

Pour Kovi Adambounou, Maire de la commune d’Agoè-nyivé 1, le mois de la diaspora africaine constructive, est une véritable opportunité pour promouvoir l’entrepreneuriat dans son ensemble.
« Les jeunes entrepreneurs africains ont besoin de formations et de moyens, pour réussir leurs projets. Cette rencontre deux jours, va ainsi valablement contribuer à ce que des moyens soient mis bientôt à la disposition de la jeunesse de la Commune d’Agoè-nyivé 1 », a souligné Monsieur le Maire.

« De façon brève, ces rencontres d’échanges auront pour finalité de contribuer à la mise en place d’un fonds d’investissement et de la Solidarité de la diaspora africaine (FISDA) et de la mise en place d’une Maison de Savoir et d’opportunités », a poursuivi M. Kovi.

Notons après le 06 décembre à Lomé, le mois de la diaspora africaine constructive se poursuit avec des rencontres dans les autres pays d’Afrique et dans le monde.

Ben TCHAA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here