L’artisanat au Togo, un secteur débarrassé de contraintes

0
108

Par René DOKOU, le 17 Octobre 2022

(IMPARTIAL ACTU)- Sa contribution est vitale à l’économie. Le nombre d’artisans dans le pays est de plus d’un million et le secteur contribue à 20% à la réduction du déficit de la balance commerciale, selon des estimations datant de 2019. Très dynamique et diversifié, il est constitué des sous-secteurs alimentation, bâtiment, fabrication et services. Par ailleurs, le secteur de l’artisanat forme plus de 20 000 nouveaux diplômés chaque année au Togo.

Pour promouvoir le génie créateur des artisans, il a été organisé pour la première fois en 2019 un marché d’exposition des produits artisanaux dénommé Miato. La première édition a connu la participation de 530 exposants dont des artisans, des représentants des organisations, des sponsors et d’autres structures opérant dans le secteur qui sont venus de plusieurs pays.

La rencontre a permis aux artisans togolais de montrer leur savoir-faire à travers leurs créations, d’échanger avec les professionnels d’autres pays et de nouer des partenariats. La deuxième édition eut lieu en 2022 avec plus de 120 000 visiteurs et 330 exposants.

De l’argent injecté en masse

Entre 2011 et 2019, l’Etat a investi près de 09 milliards de francs CFA dans le secteur dont 3,8 milliards de francs CFA de crédits accordés, 965 millions de francs investis dans la réalisation de projets et 3,9 milliards de francs de kits d’outillage offerts aux jeunes artisans. 26 centres de ressources ont également été construits en faveur des artisans.

L’Etat offre une assurance santé aux artisans à travers l’Institut national d’assurance maladie (Inam). A cet effet, la couverture maladie est prévue pour des milliers d’artisans et leurs ayants droit. Il est également question de la création de centres ressources en artisanat pour lesquels près de 950 millions de francs ont été mobilisés, dans le but d’accroître les moyens à la disposition des artisans pour l’exercice de leur métier.

Les artisans choyés

Comment ne pas le reconnaître. Il a été dénombré pour la seule année 2019, 11 300 projets financés via différents mécanismes de l’Etat ainsi que 10 500 jeunes artisans ayant bénéficié d’accompagnements. Au cours de la même année, 25 000 artisans sur les 60 000 alors enregistrés ont bénéficié de formations en ligne avec notamment pour objet le développement et la professionnalisation de leur art.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here