Le Fonds de Solidarité Africain tient la 10è session ordinaire de son A-G à Lomé.

0
543

Publié le 31 Mai 2019.

(IMPARTIAL ACTU)- Les ministres en charge de l’économie des quatorze (14) pays membres du Fonds de Solidarité Africain (FSA) se sont réunis vendredi 31 mai 2019 à Lomé, à l’occasion de la 10ème session ordinaire de l’Assemblée Générale de ladite institution financière multilatérale.

Cette rencontre de grande envergure a pour premier objectif, l’approbation des comptes de l’exercice 2018 et dans un second lieu de voir l’état financier tel établit par les commissaires aux comptes et par le directeur général, histoire de voir si les états financiers sont au complets, sincères et correspondent à la norme internationale reconnue.

Selon les responsables du Fonds de Solidarité Africain (FSA), le bilan intermédiaire’année 2018 est à priori positif. Près de 66 milliards FCFA, des engagements hors bilan de 50 milliards FCFA et un résultat net bénéficiaire de 1 milliard FCFA, ce sont les comptes que dégage le Fonds de Solidarité africain (FSA) au cours de l’exercice 2018. Les arriérés accumulés par les États membres au titre du capital du FSA se chiffrent à plus de 19 milliards tandis que ceux en lien avec le Fond spécial de bonification s’élèvent à plus de 7 milliards.

Selon Tchitchi Affo-Dédji, administrateur du pays du Fonds, cette 10 éme session aura entre autres activités, à statuer sur les états financiers susvisés, arrêtés au 31 décembre 2018. Ces résultats traduisent la nouvelle dynamique amorcée par l’institution avec l’adoption de son ambitieux plan de développement stratégique à moyen terme (PDSMT) dénommé Plan Expansion 2020.

Par ailleurs, Ahmadou Abdoulaye Diallo, directeur général du FSA a souligné les avancées réalisées par le Togo, en annonçant, que le Togo est un bon élève parmi tant d’autres en matière du payement d’arriéré.

Le Fonds de Solidarité Africain (FSA), est une Institution Financière Multilatérale qui a pour mission de participer au développement économique de ses Etats Membres, en facilitant le financement des projets d’investissement tant dans le secteur public que privé. Ses principaux mécanismes d’intervention sont la Garantie Financière, le Refinancement et la Bonification de taux d’intérêt. Il offre également à ses partenaires, son expertise dans la Gestion de fonds pour compte de tiers et dans l’arrangement de financement.

Il compte à nos jours quatorze (14) Etats Membres que sont : le Bénin, le Burkina Faso, le Burundi, la Centrafrique, la Côte d’Ivoire, le Gabon, la Guinée Bissau, le Mali, l’Ile Maurice, le Niger, le Rwanda, le Sénégal, le Tchad et le Togo. Son siège est situé à Niamey au Niger.

KOSSI.Désiré

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here