Le Togo dit oui à la modernisation des systèmes statistiques, gage d’un développement socioculturel inclusif

0
696

Par René DOKOU, le 18 novembre 2021

(IMPARTIAL ACTU)- La Journée Africaine de la Statistique (JAS) a été observée jeudi en duplex entre Lomé et Kara. La célébration de cette année a été particulière en raison de la pandémie de coronavirus, puisque c’est la région de la Kara qui a été choisie pour abriter l’événement. Ainsi c’est de manière synchronisée que les activités se sont déroulées avec tout d’abord à Kara, le mot de bienvenue du Préfet de la Kozah, Colonel Badibawou Bakali. Le ton des activités a été donné par Simfeitcheou Pré, ministre conseiller à la présidence togolaise a donné le ton aux activités à Lomé, en présence de Koame Kouassi, le Directeur général de l’INSEED et du Directeur de cabinet du ministère de la planification du développement et de la coopération.

« Moderniser les systèmes statistiques nationaux pour soutenir le développement socioculturel en Afrique « , c’est sous le label de ce thème que se sont déroulées les activités de cette 31ème journée de la statistique africaine, célébrée ce jour même au Togo.

Les statistiques, précise Koame Kouassi, Directeur général de l’INSEED sont indispensables dans les prises de décisions et nécessaires pour la conception, l’orientation et le suivi des politiques de développement. Ce rôle son lui est encore plus déterminant dans ce contexte de pandémie de la COVID-19 qui a remis en cause la plupart des modèles qui garantissaient la croissance. économique.

« Le thème principal de cette année appelle à renforcer la production de statistiques sur les arts, la culture et le patrimoine pour le développement durable et la construction de l’Afrique que nous voulons. Il a été choisi pour sensibiliser les décideurs, les partenaires techniques et financiers, les producteurs et utilisateurs de données, les chercheurs et le grand public à l’importance des statistiques sur l’économie culturelle et créative dans le processus d’une reconstruction accélérée et inclusive après la pandémie de COVID-19 », a-t-il expliqué.

Pour Pré Simfeitcheou, le thème retenu par le Togo pour la célébration de cette journée est salvatrice. Puisque souligne t-il, les statistiques sont la seule garantie d’une gouvernance efficace et surtout d’un développement socioéconomique inclusif du pays. Cette journée augure selon le ministre, une prise de conscience à œuvrer pour plus d’engagement afin créer des conditions propices à l’émergence et à l’implémentation d’un système statistique national fiable et cohérent.

« L’apport des statistiques ne doit pas se résumer à la fourniture des informations sur les dépenses du gouvernement en matière de culture, les exportations et importations de biens culturels ou autres. Mais elle devrait également permettre de mesurer la contribution de la culture au développement pour montrer l’apport réel du secteur culturel à l’économie », a-t-il dit.

« Chers statisticiens je vous exhorte à explorer de meilleures méthodes pour recueillir des données afin de mieux mesurer l’impact de la culture sur le développement socioculturel de notre pays. Le gouvernement de notre pays ainsi que des partenaires à la production des statistiques de qualité en général et des statistiques culturelles se mettront à votre entière disposition pour vous appuyer à donner le meilleur de vous-même », a-t-il ajouté

Le préfet de la Kozah, Colonel Bakali dans son mot à l’ouverture des travaux de cette journée africaine de la statistique, a souhaité que les différents apports, propositions et recommandations prennent en compte les besoins des populations à la base, pour que le développement socioculturel tant attendu soit une réalité.

La Journée africaine de la statistique rappelons le a été instituée en mai 1990 par les pays membres de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique. Aussi, il convient de rappeler qu’après tirage au sort au terme des activités de cette 23ème édition de JAS, c’est la région maritime qui est retenue pour organiser l’édition 2022 de l’événement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here