Le Togo peut-il finalement se passer de l’agriculture ?

0
106

Par René DOKOU, le 22 Septembre 2023

(IMPARTIAL ACTU)- Le secteur agricole togolais vit bien grâce aux différentes mesures de soutiens régulièrement mises en œuvre par le gouvernement. D’une année à une autre, les producteurs renforcent leurs capacités à faire face à la pauvreté et à prendre en charge leur famille en ce qui concerne l’alimentation, la scolarisation de leurs enfants, l’hospitalisation… et à épargner pour les besoins futurs.

Aujourd’hui les réalisations phares de l’agriculture sont qu’elle contribue à plus de 40% du Produit intérieur brut (PIB) du pays et emploie près de deux tiers de la population active.

Des progrès agricoles

Sur la décennie 2010-2019, d’importances avancées ont été observées par le ministère de l’Agriculture. En 2019, ce dernier tenait pour garanti que le secteur agricole crée deux fois plus de richesse qu’en 2010.

Plus exactement de 640,6 milliards en 2010, le PIB agricole est passé à 1 354,4 milliards de francs en 2019, soit 40% de l’économie togolaise. Grâce aux programmes de développement agricole, le secteur gagne en vitalité et les producteurs ou productrices s’épanouissent.

Augmentation du revenu

Les officiels estiment que le revenu par producteur a évolué, plus que ce qui était prévu dans les calculs initiaux. Ce revenu annuel est passé de 217 149 francs CFA (soit 1,19 dollar par jour) en 2010 à 336 300 francs (soit 1,84 dollar) en 2019.
Ces chiffres sont synonymes de baisse continue de l’incidence de la pauvreté qui touchait 73% de la population rurale. En 2017, la pauvreté n’en atteignait plus qu’environ 63%. Et il est certain qu’à ce jour, cette incidence a encore beaucoup régressé.

Une sécurité alimentaire consolidée

À ce niveau, le bilan établi montre que le Togo dégageait un excédent avec un taux passé de 90% en 2008 à 137% en 2019. Aujourd’hui, le même résultat excédentaire est observé dans plusieurs filières stratégiques qui ne manquent pas d’être appuyées par les autorités.
L’agriculture y est pour beaucoup si le taux d’inflation est passé de 8% en mai 2022 à 5,8% en mai 2023 au Togo. C’est grâce aux performances agricoles, surtout aux bons résultats de la campagne agricole 2022-2023 ainsi qu’aux effets positifs des mesures prises par le gouvernement pour lutter contre la cherté de la vie.

Eu égard à tout ce qui précède, on peut répondre sans risque de se tromper que le Togo ne peut pas se passer de son agriculture si bénéfique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here