Le Togo s’active pour sécuriser l’écosystème digital et protéger les citoyens contre la cybercriminalité

0
302

Par la Rédaction le 28 Juillet 2020.

(IMPARTIAL ACTU)- Aucun secteur ou domaine ne sera laissé pour compte dans le processus de développement national au cours des cinq (05) prochaines années au Togo. A côté des grandes ambitions agricoles ; des pistes identifiées pour améliorer l’état des infrastructures routières, hôtelières, marchandes, sanitaires etc. ; des solutions envisagées pour promouvoir l’artisanat, l’entrepreneuriat et l’emploi des jeunes ; des plans d’actions mis en œuvre pour rehausser le niveau de vie de chaque Togolais ; se trouve une volonté manifeste de garantir également la sécurité de l’écosystème digital sur le plan national afin de mettre hors d’état de nuire toute personne ou entité mal intentionnée ainsi que toute technologie destinée à mettre en difficulté la population togolaise.

Ce renforcement va se matérialiser par une opérationnalisation, dès 2020, de l’Agence nationale de la cybersécurité (Ancy) et de l’Instance de protection des données à caractère personnel (IPDCP). Ces organes, grâce à la mise en œuvre de leur feuille de route, permettront dans de brefs délais d’établir une confiance infaillible entre les acteurs, de protéger le pays et les populations (que ce soit en milieu rural ou urbain) des intentions malveillantes.

En février 2019, les pouvoirs publics ont déjà procédé à l’adoption d’un décret créant l’Agence nationale de la cybersécurité. Cette création est le fruit d’un processus entamé le 12 octobre 2018 avec l’adoption d’un projet de loi par le gouvernement et voté au parlement le 06 décembre. L’objectif est de garantir la cybersécurité avec comme corollaire la répression de la cybercriminalité.

Roger Hussenoi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here