Le Togo s’apprête à faire de son espace maritime un hub de transport international.

0
492

Publié le 7 Mars 2019.

 

(IMPARTIAL ACTU)- Officiellement lancé le lundi 4 Mars 2019, par S.E.M Faure Gnassingbé président de la République du Togo, le Plan National de Développement (PND 2018-2022), migre déjà vers son opérationnalisation. Puisque le gouvernement pour rendre l’action de l’Etat en mer efficace et durable, a inscrit dans l’axe stratégique 1 du PND 2018-2022, la mise en place d’un « hub logistique d’excellence, et un centre d’affaire de premier ordre dans la sous-région ». Et c’est cet objectif qui est au cœur des réflexions à la 5e conférence maritime du Togo qui se tient du 7 au 8 Mars, et dont les travaux ont été ouverts jeudi 7 Mars 2019 à l’hôtel Sarakawa de Lomé, par Zouréhatou KASSAH-TRAORE ministre des infrastructures et des transports.

Placée sous le label du thème : « Quels défis pour faire de l’espace maritime togolais un hub de transport international ?», cette conférence maritime 5e du genre au Togo, va également tenir compte des défis juridique, logistique, sécuritaire, et environnemental. Elle sert donc de cadre approprié de concertation, pour une bonne participation à la prochaine réunion du Haut Conseil pour la mer.

Organisée par le Haut Conseil pour la Mer, cette conférence va accoucher des solutions très efficaces qui apporteront des aides à la navigation et des renseignements de sécurité maritime au Togo, qui se trouve dans un espace sous régional marqué par la concurrence. Au cours des séances de travail de cette rencontre de deux jours, les acteurs de l’action de l’Etat en mer au Togo, seront outillés sur la gestion de la pollution marine, et sensibilisés sur la législation internationale et nationale en matière des aides à la navigation de la pollution marine.

Stanislas BABA, Ministre Conseiller pour la mer a  dan son mot de circonstance signifié que depuis la tenue de la 4e conférence maritime, des avancées notables ont été enregistrées sur les plans juridique et stratégique. Il s’agit selon ces dires, de l’arrêté fixant les mesures de convention et de protection du domaine public maritime et portuaire et de l’environnement marin et côtier au Togo qui a permis de règlementer le domaine public maritime.
« Ces actons témoigne la volonté du gouvernement à faire de notre espace maritime la plaque tournante du transport maritime international », a-t ‘-il précisé.

La ministre en charge des infrastructures et des transports Zouréhatou Kassah-traoré, a exhorté tous les participants à cette rencontre à s’impliquer davantage dans les échanges en vue d’obtenir des solutions alléchantes qui vont permettre au gouvernement de pouvoir poursuivre ses efforts dans le renforcement de son cadre juridique, et relever les défis liés à une application efficace droit en mer.

La première journée de cette conférence maritime sera marquée par des communications sur les problématiques liées aux questions d’aide à la navigation. Trois thématiques seront constituées le deuxième jour par les participants pour échanger sur des thèmes comme : « Efficacité des aides à la navigation au Togo » ; « Problématique du contrôle de l’Etat du port au Togo » et « Défis environnementaux du domaine maritime au Togo ».

Thibault MONTAGNARD

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here