Le Togo tient sa politique nationale des loisirs

0
128

Par la Rédaction le 19 juin 2021

(IMPARTIAL ACTU)-Les acteurs togolais des loisirs ont validé vendredi à Lomé, le document de la politique nationale des loisirs et son plan d’actions. La validation dudit document a été actée au terme des travaux d’un atelier de deux jours qui a ouvert ses portes jeudi sous l’onction de Mme le ministre des sports et des loisirs Mme Mme Lidi Kama en présence des acteurs nationaux et étrangers du secteur.

Dans son mot de bienvenue à l’ouverture des travaux de cette rencontre de deux jours, Etsè Kodjo Klou, Directeur national des loisirs du Togo, a fait savoir que les plans d’actions du document comportent plusieurs projets en l’occurrence (i) le développement des loisirs avec les acteurs cibles que sont les partenaires étrangers en la matière et les centres de loisirs; (ii) les projets d’envergure nationale; (iii) la création des centres de loisirs pour la population; (iv) ainsi que la mise en place des activités visant à sauvegarder les jeux traditionnels en voie de disparition au Togo.

« L’implication minimaliste de l’État dans le développement des loisirs et l’inexploitation du domaine en cause par les privés, sont les principaux constats par lesquels nous sommes partis pour élaborer ce document. Après sa validation on va s’y mettre à fond et nous aimerions travailler en synergie avec les privés afin que, l’État puisse à son niveau voir comment réorganiser ce secteur des loisirs », a laissé entendre le Directeur National des loisirs.

Dans son allocution d’ouverture de cet atelier, Mme la ministre des sports et des loisirs a insisté sur le fait que le devoir de son département ministériel ainsi que celui de tous les togolais est de faire des loisirs la vitrine d’une émergence perpétuelle.

« L’implication du gouvernement dans la validation de la politique nationale des loisirs est totale. Elle concrétise la volonté du gouvernement de sortir les loisirs des sentiers battus et de leur donner une nouvelle dimension, créatrice d’emplois décents et de richesses. La réalisation de ce pari dépendra fortement de l’engagement de tous les acteurs, de la synergie de nos actions et de la mobilisation de l’ensemble des ressources au profit de ce secteur. Dans cette optique, le gouvernement fera sa part avec engagement », a rappelé Mme le ministre des sports et des loisirs.

Durant les travaux de la première journée, les participants étaient amenés à s’approprier le contenu de la politique rationale des loisirs et de son plan d’actions et ont eu également à apporter leurs précieuses contributions en vue de sa consolidation et de sa validation.

Le vendredi 18 juin, le document et son plan d’actions ont été validés et seront mis en application pour les dis (10) prochaines années afin d’imprimer une nouvelle dynamique de changement qualitatif des loisirs togolais. Ceci prendra effet, juste après sa promulgation au conseil des ministres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here