Le Togo veut donner un coup de pouce à la production animale et halieutique.

0
327

Par Impartial Actu le 26 Juin 2020.

(IMPARTIAL ACTU)- Au Togo, la pêche implique au moins 22.000 personnes (10.000 pêcheurs et 12.000 femmes transformatrices de poissons). Tout calcul fait, le secteur contribue à 4% au PIB agricole, à 1,3% au PIB national et fait vivre plus de 150.000 personnes.

Côté production animale, la direction des filières végétales du ministère de l’Agriculture et de la production animale et halieutique (Mapah) a annoncé, mi-avril, que le Togo allait se doter d’une bourse agricole et alimentaire dans un avenir proche. Cette bourse permettra de créer un climat de confiance avec la précense d’entreprises certifiées par le gouvernement, de réunir sur un même réseau de partage l’ensemble des acteurs de la filière et de multiplier les opportunités en faveur du secteur agricole togolais.

l’État togolais vise gros et veut mettre des moyens pour le développement du secteur de la production animale et halieutique.

Soutenir la production animale et halieutique

L’Etat va poursuivre le développement de la production animale et halieutique avec la création des ranchs ainsi que la construction d’au moins un abattoir moderne par région.

Par ailleurs, il est prévu le soutien et l’accompagnement de l’installation d’une zone de pâturage par commune rurale avec aire d’abattage pour maîtriser la transhumance et assurer le contrôle et la traçabilité de la production de viandes et de produits halieutiques.

Pour la conservation, le transport et l’exportation, l’aéroport international Gnassingbé Eyadema et le port autonome de Lomé bénéficieront de la mise en place des installations frigorifiques adaptées.

 

Marcel Cassanova

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here